Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie

Aller tout en bas au dernier message - Répondre au message - Retour au forum sur la course à pied

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par fringale (invité) (92.135.87.xxx) le 23/07/10 à 08:50:10

Savez-vous le temps nécéssaire entre l'absoption (en solide ou en boisson) de sucres (simples et/ou complexes) et leurs transformations en énergie.

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par fringale (invité) (92.135.87.xxx) le 23/07/10 à 12:30:09

Merci à tous...
C'est vrai, aussi, que je pouvais chercher l'info sur internet...ce que j'ai fais.
Voici ce que j'ai trouvé:
""""
Sucres lents / sucres rapides, une notion totalement fausse

Pendant longtemps, les glucides ont été classés en deux catégories:

les sucres rapides ou glucides d’absorption rapide
les sucres lents ou glucides d’absorption lente .
Cette distinction tenait compte de leur délai présumé d’assimilation par l’organisme. On pensait que l’absorption du glucose après la digestion du glucide se faisait plus ou moins vite selon la complexité de la molécule d’hydrate de carbone.

Plusieurs études ont pourtant montré , depuis plus de 20 ans, que cette classification est totalement erronée.
L’absorption intestinale de tous les glucides se fait en effet dans le même laps de temps d’environ une demie heure et ce, quelle que soit la complexité de leur molécule.

« Sucres lents » et « sucres rapides » : une notion totalement fausse !


A partir de la distinction entre « sucres simples » et « sucres complexes », les nutritionnistes ont pendant longtemps considéré que les « sucres simples » (fruits, miel, sucre en poudre et en morceau…), composés d’une ou deux molécules, étaient facilement et rapidement digérés.
On pensait en effet que, nécessitant peu de modifications dans l’intestin, ils étaient rapidement transformés en glucose et absorbés par la barrière intestinale pour se retrouver disponibles dans le sang. D’où leur nom de « glucides d’absorption rapide » ou « sucres rapides ».

A l’inverse les « sucres complexes » (céréales, légumineuses, tubercules, racines,…), dont la molécule d’amidon est faite de centaines de molécules de glucose, devaient nécessiter une plus longue intervention des enzymes digestives pour se transformer en molécules individuelles de glucose.
On pensait donc que ce travail prenait du temps et que l’absorption de ce glucose était donc lente et progressive. C’est pourquoi les « sucres complexes » furent appelés « glucides d’absorption lente » ou « sucres lents ».

Cette classification a en fait été élaborée de façon purement théorique. Il aurait été pourtant souhaitable de contrôler si, dans la réalité, les choses fonctionnaient bien comme on l’avait imaginé.

Après plusieurs décennies de diffusion tout azimut (diététiciennes, médias, grand public) certains chercheurs ont dans le doute cherché à vérifier si, effectivement, la longue chaîne d’amidon d’un sucre complexe mettait plus de temps à être absorbée dans l’intestin grêle qu’un sucre simple.
En réalité on avait confondu la vitesse de la vidange gastrique, en effet variable d’un glucide à l’autre, avec le temps nécessaire au glucose pour apparaître dans le sang.



Les travaux de Wahlqvist ont bien montré que le pic de glycémie apparaît à peu près en même temps pour tous les glucides, que leur molécule soit simple ou complexe.

Ainsi, comme le montre la courbe ci-dessus, tous les glucides (quelque soit la complexité de leur molécule) pris à jeun et isolément sont absorbés en 25 à 30 minutes. Cette variation de 5 minutes est négligeable si l’on considère le temps total d’une digestion qui est environ de 3 heures.

C’est pourquoi il convient de considérer que le temps qui sépare l’ingestion d’un glucide et la survenue du pic de glycémie au moment de l’absorption maximale du glucose correspondant est identique pour tous les glucides qu’ils soient simples ou complexes.

Cette vérité, connue depuis le début des années 80, a fait l’objet de plusieurs publications et de très nombreux articles. Citons, pour la France les Docteurs Jean-Pierre Ruasse, Nelly Danan et surtout le Professeur Gérard Slama.

Depuis plus de 10 ans, ce dernier a d’ailleurs fait de ce thème un véritable cheval de bataille.

A travers ses articles et ses interventions dans les congrès de nutrition (DIETECOM notamment), il interpelle les nutritionnistes et autres diététitiens pour qu’ils cessent d’utiliser un concept qui ne correspond à aucune réalité physiologique.
Il a pourtant bien du mal à être entendu ! Car la quasi totalité des propos tenus aujourd’hui par les nutritionnistes, l’industrie agroalimentaire et les médias fait encore référence à la notion éculée de « sucre lent » et de « sucre rapide ».

Et ne parlons pas du milieu sportif où ce concept est toujours appliqué avec une certitude quasi religieuse !
Tout cela, il faut l’avouer, ne fait pas très sérieux dans un monde (celui de la nutrition) qui se réclame pourtant d’une démarche scientifique systématique. La plupart de ses représentants ont en effet beaucoup de mal, non seulement à se remettre en cause, mais surtout à ajuster leur pensée au gré des nouvelles découvertes.
C’est sans doute la raison pour laquelle le Grand Public a souvent l’impression qu’une grande cacophonie règne en la matière.

Conclusion : la classification des glucides à partir de la notion de sucres lents / sucres rapides est erronée, car comme le dit le Pr. Slama, elle ne correspond à aucune réalité physiologique. Depuis plus de 20 ans, on lui a donc substitué la notion d’index glycémique qui mesure la capacité d’un glucide à faire élever la glycémie, permettant ainsi de prévoir ses effets potentiels sur le métabolisme.
...."""
Je cherche à comprendre ce qu'est l'index glycémique, comment adapter en course l'absoption de ces sucres sans risquer l'hypoglycémie et diffuser de façon la plus linéaire possible leur énergie.
Disaccharides
monosaccharides
polysaccharides
...
Encore quelques questions.



Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par vince (invité) (86.202.52.xxx) le 23/07/10 à 14:18:51

y'a encore des maccats pour te dire que le pain c un sucre lent, et que les fruits ça fé grossir!!!

Tu peut te gaver de fruits (IG=30-35) ça te feras pas grossir d'un gramme

Par contre, gaves toi de pain blanc (IG=95)ou de galette de riz BIORG (soi diant diététique, je me marrrrrrrrrrrrrrrrre, c pire que les frittes c galettes)et c 2Kg de + ds la semaine assuré!!!

@+

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par fringale (invité) (92.135.87.xxx) le 23/07/10 à 15:51:28

25 à 30 minutes pour que le sucre (simple ou pas...) n'apporte son énergie à l'organisme...
Pourquoi les "gels énergisants" et autres "boost" sur les courses courtes (10 km par exemple)?
Que du commerce ?

Et sur courses longues: ne vaut-il pas mieux rapprocher les prises de sucre (boisson isotonique ?), à doses plus petites pour un meilleur étalement de l'apport énergétique ?

Zat iZ Ze quoëchtionne...

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par trape (invité) (82.127.65.xxx) le 23/07/10 à 16:41:31


L'index glycémique est une donnée de laboratoire, pour un aliment pris seul, à jeun, et qui compare les variations de la glycémie, pendant un laps de temps, faisant suite à la prise de cet aliment, aux variations produites par la prise de glucose. Ces variations de la glycémie permettent de tracer une courbe (abscisse= temps; ordonnée= la glycémie), qui elle, permet de circonscrire une surface, une "aire sous la courbe". C'est la comparaison de cette aire à l'aire produite par la prise de glucose, qui définit l'index glycémique de Jenkins. Par convention, on attribue la valeur 100, comme IG, au glucose
IG est une donnée de laboratoire qui doit permettre d'orienter un choix nutritionnel, en aucun cas d'établir des interdits, qui ne peuvent être que faux dans une diète. Par exemple, les pommes de terre, seules, ont des IG élevées mais en salade, avec un peu d'huile d'olive; l'IG s'effondre. IG n'est pas un dieu absolu et il ne faut surtout pas croire que IG bas est "obligatoirement bon et sans risque" pour pour la santé ; le fructose est, à ce titre, caricatural en favorisant des hyper-triglycéridémies, y compris chez les gros consommateurs de fruits.

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par vince (invité) (86.202.52.xxx) le 23/07/10 à 21:03:50

"fructose est, à ce titre, caricatural en favorisant des hyper-triglycéridémies, y compris chez les gros consommateurs de fruits": qu'est ce qui faut pas entendre comme connerie, c du grand n'importe quoi

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par Pierrot_75 (membre) (90.3.147.xxx) le 23/07/10 à 21:16:35

Bonsoir,

@vince : une recherche sur "fructose + hyper-triglycéridémie" te fournira quantité de liens (sites sportifs, médicaux, relatifs à la nutrition)qui abondent dans le sens de Trape.
Cela m'avait été également signalé très récemment par un cardiologue .....

A+

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par vince (invité) (86.202.52.xxx) le 24/07/10 à 00:00:31

N'importe quoi. Donnes moi un lien ou il é écrit que les fruits augmentent le taux de triglycérides, arreter vos conneries les gars et aller vous manger un mars, moi je continue a me gaver de fruits

@+

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par Bruno Boui boui (invité) (90.18.57.xxx) le 24/07/10 à 06:45:51

2 sucres avec un peu d'eau dès le départ, puis tous les ravitos sauf le dernier, rien de changé sous le soleil...

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par (invité) (90.29.247.xxx) le 24/07/10 à 08:34:11

Hello everybody , j'en profite pour poser ma question suite au dernier message

Je vais courir un 30 bornes à l'automne , est-ce que un sucre + 1 verre d'eau à chaque ravito ( tous les 5km ) ça le fait ?

Et sur un marathon ( c'est pour l'année prochaine si tout va bien ) , on est obligé de prendre du solide ou cette méthode est-elle aussi valable ?

Je demande ça parce que j'ai essayé de manger ou de prendre un gel en courant et l'effet est catastrophique chez moi : ça me reste sur le bide et ça me coupe les jambes ( en plus les gels je trouve ça pas bon du tout )

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par PBO (invité) (88.167.124.xxx) le 24/07/10 à 09:18:21

Quelques marathons et une dizaine de course en 3-4 heures, j'ai toujours fonctionner eau + 2-3 carré de sucre, c'est simple et efficace.
Je me pose la question de changer ce régime pour une course plus longue (10h)

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par RunXtrem (invité) (82.229.140.xxx) le 24/07/10 à 10:01:17

@Vince, c'est pas le fait de manger des fruits mais d'en manger beaucoup ! Le Dr Trape a bien indiqué les "gros consommateurs" de fruits.
Il ne faut pas lire que ce qu'on veut lire !

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par Pierrot_75 (membre) (90.3.147.xxx) le 24/07/10 à 11:02:11

Bonjour,

RunXtrem m'a devancé :-)

Voici un lien et un extrait du texte(dernière phrase) :

http://www.legeneraliste.fr/layout/Rub_FMC.cfm?espace=FMC&id_etiquette=m12&id_article=22628

Je ne sais pas si cela sufira à te convaincre .... Après tout ce ne sont peut-être que des conneries pour employer un de tes termes favoris ....


Les fruits et légumes sont des sources importantes de vitamines et de fibres alimentaires contribuant à la diminution de l’index glycémique. Des études d’observation ont montré une incidence moindre des accidents coronaires ou vasculaires cérébraux chez les consommateurs habituels de fruits et légumes. Cependant, ces résultats ne démontrent pas formellement, comme un essai d’intervention randomisé, les bénéfices cardiovasculaires des fruits et légumes. Leur apport doit être contrôlé dans les hypertriglycéridémies car le fructose stimule la synthèse des triglycérides


A+

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par PBO (invité) (88.167.124.xxx) le 24/07/10 à 11:04:39

Bravo Pierrot_75, tu mets tout le monde d'accord. Cool.

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par Bruno Boui boui (invité) (90.18.57.xxx) le 24/07/10 à 12:00:19

"N'importe quoi. Donnes moi un lien ou il é écrit que les fruits augmentent le taux de triglycérides, arreter vos conneries les gars "

Entre les c..neries à Trape et les tiennes, le choix n'est pas pour moi très difficile.

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par vince (invité) (86.202.52.xxx) le 24/07/10 à 12:04:46

"http://www.legeneraliste.fr/layout/Rub_FMC.cfm?espace=FMC&id_etiquette=m12&id_article=22628
" :

Rien ne démonttre ds cet article que les fruits meme en grande consommation favoriseraient l'hyper-triglycéridémies.

Je persiste et signe, et je suis assez dogmatique sur le sujet (à défaut de preuves scientifiques tangibles du contraire) que c des conneries.Je serais meme prés à lapider ceux qui me contredisent sur le sujet; arggggggggggh



T'as encore des tas de mec qui

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par Pierrot_75 (membre) (90.3.147.xxx) le 24/07/10 à 12:25:01

Re bonjour,

@Vince : etant donnée ta grande ouverture d'esprit je te laisse donc avec tes certitudes ...

Bonne journée !

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par Pierrot_75 (membre) (90.3.147.xxx) le 24/07/10 à 12:37:08

@PBO : pour des courses d'une dizaines d'heures je fonctionne également au sucre et à l'eau (parfois un peu de pain sec avec confiture quand j'en ai marre du sucre blanc). J'ajoute un peu de sel (pastilles) quand il fait très chaud et que la sudation est importante ...
Bonnes courses !

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par fringale (invité) (92.135.87.xxx) le 24/07/10 à 12:44:18

A quand, la prochaine étude qui démontrera l'exact contraire de ce qui était "scientifiquement" prouvé précédemment ?
Les questions sont faites pour être posées, les réponses les plus satisfaisantes (à mon sens), sont celles issues de l'expérience de ceux qui sont directement concernés...les expériences "vécues"par opposition aux expériences en laboratoire par des gens, certes très compétents, mais pas plus concernés qu'effectuant un travail pour le compte d'autrui.

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par (invité) (86.202.52.xxx) le 24/07/10 à 15:01:41

Trop de pain, de pates, de riz, de semoules.... augmentera aussi necessairement le taux de triglycerides dans le sang.

Le fruits iont un IG trés bas, aussi le pic insulinique est rela

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par vince (invité) (86.202.52.xxx) le 24/07/10 à 15:09:42

Trop de pain, de pates, de riz, de semoules.... augmentera aussi necessairement le taux de triglycerides dans le sang.

Le fruits iont un IG trés bas (mise a part melon et pastèques), aussi le pic insulinique est relativement faible, donc le risque de stockage sous forme de triglycerides excessivement faible.

L' IG du pain blanc est trés élevé, aussi le pic insulinique associé sera monstrueux aprés ingestion, et le stockage sous forme de treiglycérides conséquents.

Mieux vaut donc manger 20 fruits par jour que 300g de pain blanc.

Et meme avec 20 fruits bien étalé sur toute la journée, vous ne risquez pas de stocker.

C un peu mon cas en ce moment, je me gave de fruits (peche, figue, abricot, environ une vingtaine/jour+une douzaine de dattes aprés l'entrainement, et je tombe du poids chaque semaine. Je suis assez pragmatique, meme si je m'interesse de trés prés à la diététique (et j'en é lu des bouquins)

Je le redis, dire que de grosse qté de fruits (à part si t'en manges 10Kg/jour) aurait un lien avec le taux de triglycérides est une ineptie.

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par vince (invité) (86.202.52.xxx) le 24/07/10 à 17:39:10

Voici le copier-collé de :http://www.vo2max.com.fr/diet_indexglyc.html

Vous noterez ou se situe l'IG des fruits par rappoet aux sacrosaintes pates, riz ou patates, et vous en déduirez par la meme lesquels de c glucides ont le plus de chance de générer des triglycérides dans le sang.



L'index glycémique
La digestion d'un aliment glucidique occasionne une montée du glucose dans le sang. Le glucose circulant dans le sang est, soit utilisé directement par certains organes (le cerveau en particulier), soit il est transformé en glycogène et stocké dans les muscles et le foie. Le taux sanguin de glucose dans le sang s'appelle la glycémie.
Rôle de l'insuline:
L'insuline est une hormone libérée par le pancréas lors de l'arrivée de glucose dans le sang. Elle a un double rôle:
- Quand le taux de glucose sanguin augmente raisonnablement, elle agit pour permettre l'entrée de ce dernier dans les cellulles et active les mécanismes de synthèse du glycogène au niveau du foie.
- Par contre, lors d'un apport massif ou trop rapide de sucre dans le sang, l'insuline est libérée de manière excessive: le glucose n'est plus alors transformé en glycogène, mais en acide gras (triglycérides), et c'est le tissu adipeux qui va en profiter, confirmant ainsi la théorie du sucre qui fait grossir. A cette libération excessive d'insuline va s'ajouter une 2ème conséquence néfaste: la baisse de la glycémie à une valeur inférieure à la normale. C'est ce qu'on appelle l'hypoglycémie réactionnelle. Elle survient en général une heure après l'absorption du glucide et provoque les symptômes suivants:
Au repos: Sensation de faim et de fatigue. Incitation à ingérer des aliments sucrés (fringale). Cela peut aller jusqu'à ressentir des malaises et des nausées.
Au cours de l'effort: En plus des symptômes précédents, les jambes n'obéissent plus, la sueur perle sur le front, la fringale devient irrésistible, l'effort doit être stoppé.

Cependant, tous les glucides n'induisent pas le même pic de glycémie, certains entrent progressivement dans le sang, n'occasionnant pas une libération excessive d'insuline, d'autres par contre provoquent à quantité égale, une montée brutale de la glycémie devant être abaissée par un apport important d'insuline.
L'index glycémique mesure ce pic et donne une valeur pour chaque glucide étudié en le comparant au glucose (auquel il a été donné la valeur 100). Plus la valeur est basse, plus le glucide en question se comporte comme un sucre lent, plus sa valeur est élevée, plus il est classé dans la catégorie des sucres rapides.




INDEX GLYCEMIQUE

Aliment
Glucides purs pour 100gr Index glycémique

Maltose (maltodrexine) 100 gr 105
Glucose 100 gr 100
Carottes cuites 7 gr 90
Miel 80 gr 88
Pommes de terre en purée 14 gr 85
Bonbons gélifiés 98 gr 80
Corn flakes 85 gr 80
Riz rapide 24 gr 80
Fèves (cuites) 7 gr 79
Gauffres 25 gr 76
Pommes de terre frites 33 gr 75
Boisson énergétique de l'effort 11 gr 75
Pastèque 7 gr 72
Pain blanc 55 gr 70
Barre Mars 60 gr 68
Gnocchi 20 gr 68
Fanta 13 gr 68
Croissant 15 gr 67
Riz complet 23 gr 66
Ananas 13 gr 66
Saccharose (sucre) 100 gr 65
Semoule de couscous 25 gr 65
Melon 6 gr 65
Raisins secs 66 gr 64
Betterave 11 gr 64
Pommes de terre nouvelles 18 gr 62
Barre muesli 60 gr 61
Crème glacée 25 gr 61
Pizza (en moyenne) 40 gr 60
Riz basmati 23 gr 59
Kiwi 12 gr 58
Papaye 10 gr 58
Chips 49 gr 57
Pain complet 47 gr 57
Riz brun 20 gr 56
Pop corn 72 gr 56
Semoule de blé 23 gr 55
Maïs doux (en conserve) 22 gr 55
Banane 20 gr 55
Jus d'orange 10 gr 53
Ebly 20 gr 52
Mangue 11 gr 52
Haricot rouge (conserve) 11 gr 52
Pâtes (spaghetti) 23 gr 50
Pain de seigle 49 gr 50
All bran 60 gr 50
Confiture de fraise 70 gr 50
Flocons d'avoine 69 gr 49
Chocolat 32 gr 49
Carottes crues 7 gr 49
Marmelade 37 gr 48
Jus de pamplemousse 10 gr 48
Petits pois 10 gr 48
Boulgour 25 gr 48
Raisin 16 gr 46
Pain aux céréales 50 gr 46
Jus d'ananas 10 gr 46
Capellini 15 gr 45
Oranges 9 gr 44
Pois chiches (en conserve) 22 gr 42
Pâtes complètes 19 gr 42
Pêche 9 gr 42
Jus de pomme 17 gr 41
Ravioli 15 gr 39
Prunes 15 gr 39
Pommes 12 gr 38
Haricots blancs 17 gr 38
Poire 12 gr 36
Lait chocolaté 5 gr 34
Yaourts 0 % (sucré) 5 gr 33
Pois chiches 22 gr 33
Lait écrémé 5 gr 32
Pois cassés 17 gr 32
Lait de soja 4 gr 31
All Bran 46 gr 31
Abricot sec 63 gr 31
Lentilles 17 gr 28
Lait entier 4 gr 27
Haricots secs 17 gr 27
Pamplemousse 10 gr 25
Cerises 17 gr 23
Abricot frais 10 gr 20
Fructose 100 gr 20
Germes de soja 15 gr 18
Noix 5 gr 15
Yaourts 0 % édulcoré 5 gr 14
Cacahuètes 9 gr 14
Légumes verts, salades, champignons, tomates, aubergines, poivrons, choux, brocolis 3 à 5 gr 10


Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par RunXtrem (invité) (82.229.140.xxx) le 24/07/10 à 17:53:24

@Vince, personne ne mange jamais du riz ou des patates sans rien d'autre ! C'est l'IG du repas complet qui compte et pas celui des aliments de façon indépendante.

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par vince (invité) (86.202.52.xxx) le 24/07/10 à 18:06:30

l'IG du repas complet est une combinaison de l'IG de l'ensemble des aliments le composant.

5+5 ne feront jamais 2, 5X5 non plus d'ailleurs; c bel et bien 1+1 qui font 2; au plus tu manges des produits à IG bas au - tu a le rique de générer des pics insulinique et donc des triglycérides.

Il é donc quazi impossible, sauf peut etre dans le cas de personne hyperinsulinique de générer des Triglycérides avec des fruits (au melo et à la pastèque prés), n'en déplaise à l'éminent Dr TRAPPE

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par runXtrem (invité) (82.229.140.xxx) le 24/07/10 à 19:38:50

"de l'ensemble des aliments le composant" : oui c'est vrai, mais des aliments contenant des glucides, or si tu mange tes patates avec de la viande ou de l'huile cela suffit pour baisser l'IG et la viande et la graisse n'ont pas d'IG.

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par momoVH3 (invité) (93.12.150.xxx) le 24/07/10 à 22:06:55

Pour moi, les marathons, en 3h10 ou en 4 h, c'est 2sucres et de l'eau à chaque ravito et tout va bien

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par Serge92 (membre) (82.124.128.xxx) le 25/07/10 à 10:40:29

CONCENTRATION MOYENNE EN GLUCIDES POUR 100 G D'ALIMENT GLUCIDIQUE ET
Bière
Pour 100gr
GLUCIDE PUR 5g
INDEX GLYCÉMIQUE 110
et pourtant.....que c'est bon une "petite" mousse :-)




Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par runXtrem (invité) (82.229.140.xxx) le 25/07/10 à 10:42:33

L'index glycémique c'est important mais plus important encore est la charge glycémique des aliments.

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par vince (invité) (86.202.52.xxx) le 25/07/10 à 23:36:39

"L'index glycémique c'est important mais plus important encore est la charge glycémique des aliments."

FAUX: Mieux vaut:

-1OOG de glucides d'IG 20
-que 20g de glucides d'IG 100

et pourtant la charge glycémique é la meme, mais la réponse insulnique sera monstrueusement plus importante pour le pdt à IG 100

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par runXtrem (invité) (82.229.140.xxx) le 26/07/10 à 08:01:08

@Vince, tu donne là un bon exemple. Mais ton raisonnement est faux. Tu n'as pas compris la notion de charge glycémique.
Dans ton exemple, la charge glycémique des 2 aliments est exactement le même, soit de 20. A la fin les conséquences sont les mêmes.
C'est pour ça que je disais que la charge glycémique est peut-être plus importante que l'index glycémique.

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par fringale (invité) (92.139.73.xxx) le 26/07/10 à 09:37:41

Interressant votre débat @Vince et @runXtrem...
voici un "copier-coller" pris sur Wikipedia
""""
Indication de la charge glycémique [modifier]
L'index glycémique reflète la quantité de glucide absorbée par le corps et est calculée pour une quantité de glucide standardisée. Mais il ne représente pas du tout la quantité de glucide ingéré quand on mange une portion habituelle d'une certain aliment. Par exemple, la pastèque a un index glycémique de 75, mais elle contient en fait très peu de sucre, et donc une portion habituelle raisonnable de pastèque ne provoquera en fait pas de forte augmentation de la glycémie.

Pour remédier en partie à ce problème, on a introduit la notion de charge glycémique, qui multiplie l'index glycémique par la teneur totale en glucide de l'aliment:

.

D'autres index présentés comme plus pertinents ont été établis, notamment l'index insulinique et l'index de fructose. L'index glycémique étant basé sur le taux de glucose sanguin, il ne tient pas compte des autres monosaccharides circulants et métabolisés. Le fructose présente un cas intéressant. En effet, certains scientifiques suggèrent l'essai d'un index de fructose, puisque ce dernier, en doses élevées, entraîne une dysfonction hépatique (qui peut mener à une acidose métabolique) mais également pourrait contribuer à la résistance à l'insuline (études statistiques chez l'homme et plusieurs études chez les rongeurs). Cette nouvelle tournure pourrait discréditer la méthode de Montignac, réductrice quant aux effets du fructose qu'elle élève à un stade de sucre davantage bénéfique.
"""
Pas simple !!!
En plus de ça, il faut inclure aussi, d'autres facteurs de modification de l'index glycémique tels que le mode de cuisson, la préparation (liquide/solide)...

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par WINTER (invité) (90.62.13.xxx) le 20/05/13 à 15:58:30

Une conférence sur le sujet serait intéressante non?! C'est un diététicien qui vous la propose...

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par (invité) (88.126.172.xxx) le 21/05/13 à 08:53:42

Les derniers posts intéressants sur ce sujet qui fait débat datent de 2010. Des études pratiques pour les 'capeurs' ont-elles été publiées depuis ?

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par (invité) (195.132.146.xxx) le 21/05/13 à 23:44:42

vite, un médecin : j'en suis un, et capeur aussi et COMPLETEMENT AFFLIGE PAR LES CONNERIES ETALEES ICI
COMMENT OSEZ VOUS INDUIRE LES INTERNAUTES EN ERREUR ???

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par (invité) (88.126.172.xxx) le 22/05/13 à 10:36:27

Intervention intéressante, à condition d'étayer vos propos, merci.

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par (invité) (87.91.12.xxx) le 22/05/13 à 13:22:13

là dedans, il y a un truc qui me gène c'est la notion d'hypoglycémie réactionnelle. S'il n'y a plus de sucre lent et de sucre rapide, mais seulement des IG haut ou bas, je ne comprends pas d’où vient cette hypoglycémie réactionnelle...

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par marianne (invité) (89.227.43.xxx) le 06/10/13 à 21:21:49

Qu'un sportif milite pour l'index glycémique , alors là , je suis agréablement surprise !

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par trape (invité) (90.37.213.xxx) le 07/10/13 à 00:39:06

En post effort, immédiat, c'est important d'apporter des glucides à fort index, si l'objectif de sa course à pied, n'est pas d'aider à perdre du poids, mais uniquement d'optimiser son anabolisme.

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par quentin (invité) (90.23.250.xxx) le 18/12/14 à 15:26:17

Les discours sur le fait que les sucres lents et rapides n'existent pas et sont quasiment les même du point de vu de l'absorption sont totalement faux !! Avis aux sportifs, ça m'étonnerait que vous ne vous soyez pas rendu compte de la différence. De plus, je connais le problème de très près; demandez à un diabétique si vous en connaissez un. Il vous affirmera que la difference est énorme ! Lors d'une hypoglycémie, boire un jus d'orange par exemple à un effet très rapide sur celle-ci (quelques minutes); alors que si vous êtes en hypoglycémie et que vous mangez des pâtes, et bien bonne chance pour voir votre niveau revenir à la normale ! (quelques heures) Lorsque quelqu'un de diabétiques fait un malaise du fait d'une glycémie trop basse, on lui donne un solution de glucose qui est un sucre simple, c'en est vital. De ce fait, tout discours disant qu'il n'y a pas de différence entre sucre lent et rapide est absolument mensonger !

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par Mathieu (invité) (62.203.89.xxx) le 18/12/14 à 17:08:57

C'est la classification qui est fausse. Le concept "sucre lent/sucre rapide" est dépassé.

L'indicateur correct est l'index glycémique, qui est basé sur l'effet de l’absorption de glucides sur la glycémie, sur les deux heures suivant l'ingestion.
Et pour le même aliment, tu auras un index glycémique différent selon la cuisson. Par exemple des pâtes al dente auront un index glycémique moyen, par contre bien cuit il sera élevé.
On avait l'habitude de dire que pâtes/pain/riz étaient des "sucres lents", alors qu'ils ont en fait un index glycémique élevé et feront monter la glycémie de manière similaire à du sucre simple.

Bien entendu pour la santé il est recommandé de privilégier les aliments à index glycémique modéré ou bas.

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par (invité) (193.57.67.xxx) le 18/12/14 à 17:14:01

Rien que l'unité de cet index glycémique est une vaste arnaque...
Et pourquoi on regarde la glycémie et pas le taux de fructose dans le sang par exemple ?

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par Mathieu (invité) (62.203.89.xxx) le 18/12/14 à 17:23:07

Parce que dans le sang, il y a du glucose, pas du fructose... :)

Le fructose est transformé en glucose par le foie, pour ensuite arriver dans le sang... sous forme de glucose...

Je t'invite à un peu mieux te renseigner sur le sujet avant de dire que l'une des avancées majeur en matière de nutrition sur ces 20-30 dernières années est une vaste fumisterie.

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par Mathieu (invité) (62.203.89.xxx) le 18/12/14 à 17:24:00

PS: Glycémie = Taux de glucose dans le sang, si tu n'avais pas compris

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par (invité) (80.215.164.xxx) le 18/12/14 à 17:36:52

Dans les conneries et croyances entretenues par de beaux arguments commerciaux le fameux malto a prendre les jours avant la course
Avec un index glycemique aussi élevé le stockage se fera sous forme de graisse et non en glycogene
La grosse arnaque
Le pire c est le chiffre d affaire génère par cette croyance
Un mythe a casser

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par Mathieu (invité) (62.203.89.xxx) le 18/12/14 à 17:42:01

Tout dépend de ta façon de prendre ton malto.

Si tu le bois gentiment sur toute la journée, et pas une dose de cheval, cela ne va pas être stocké sous forme de gras.

Le sucre est stocké sous forme de gras si le sang est déjà saturé en glucose lors de l'ingestion. Donc à part si tu te fais un cul-sec d'un demi-litre de malto, tu risques pas grand chose.

De plus si tu en consomme avec les repas, là encore l'impact sur la glycémie sera modéré car ton malto est mélangé avec le reste de ce que tu as mangé.

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par (invité) (80.215.164.xxx) le 18/12/14 à 18:13:11

Vu comme ça ok
Mais c est conseille quand même d après les fabriquants de consommer a haute dose 1 boite de 450 gr sur 2 ou 3 jours et de préférence après les repas
Donc avec les repas déjà riches en glucides ( pâtes ) le sang va déjà être sature donc a mon avis ça risque de passer en gras
De plus leur argument principal est de dire que c est un sucre lent
D accord la terminologie a change mais c est un index glycemique maximum !!!

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par Mathieu (invité) (62.203.89.xxx) le 18/12/14 à 20:06:26

En effet les informations données par les fabricants ne sont pas correctes, et c'est un problème pour le consommateur qui ne fait pas attention et suit aveuglément les recommandations.

C'est de la publicité mensongère mais qui ne remet pas en cause le concept d'index glycémique, qui lui est correct.

Prise correctement la malto peut être utile, histoire de ne pas à avoir à manger des trop grosses portions de riz/pâtes/...

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par (invité) (80.215.164.xxx) le 18/12/14 à 20:24:18

Entièrement d accord avec toi c est bien une pub mensongère et de fausses infos
Dans le même style de conneries j ai entendu un jour le gars de chez GO 2 dire que SON gâteau sport a manger avant la course était équivalent a 5 kg de pâtes .......
Du gros n importe quoi
Que font les contrôles ? Il y a des règles strictes pourtant
Autre marque dans le rouge c est GU tout est étiqueté en anglais uniquement

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par (invité) (193.57.67.xxx) le 19/12/14 à 07:45:22

Moi il est vrai que je ne m'y intéresse que comme amateur...
Mais je trouve dans wikipedia (qui n'est pas non plus la source la moins bonne)

"D'autres indices présentés comme plus pertinents ont été établis, notamment l'indice insulinique et « l'indice de fructose ». L'indice glycémique étant basé sur le taux de glucose sanguin, il ne tient pas compte des autres monosaccharides circulants et métabolisés. Le fructose présente un cas intéressant. En effet, certains scientifiques suggèrent l'essai d'un « indice de fructose », puisque ce dernier, en doses élevées, entraîne une dysfonction hépatique (qui peut mener à une acidose métabolique) mais également pourrait contribuer à la résistance à l'insuline (études statistiques chez l'homme et plusieurs études chez les rongeurs). Cette nouvelle tournure pourrait discréditer la méthode de Montignac, réductrice quant aux effets du fructose qu'elle élève à un stade de sucre davantage bénéfique."

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par (invité) (193.57.67.xxx) le 19/12/14 à 07:49:29

et pour revenir à l'index, tu regarde la glycémie, tu en fais une intégrale (donc en g/l*s), et ça veut dire quoi cette intégrale ?
un IG haut peut dire deux choses :
- soit le taux de glucose est haut
- soit le glucose reste longtemps dans le sang
On ne peut pas différencier les deux causes d'un IG haut, c'est quand même gênant non ?

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par trape (invité) (2.4.3.xxx) le 19/12/14 à 08:25:25

"un IG haut peut dire deux choses :
- soit le taux de glucose est haut
- soit le glucose reste longtemps dans le sang"

Classiquement, le calcul de l'IG est fait sur 2 heures, pour apprécier "l'aire sous la courbe de la glycémie" de l'aliment testé.

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par (invité) (193.57.67.xxx) le 19/12/14 à 08:35:52

oui mais la courbe peut être haute et fine ou large et plate, ça donne la même aire, non ?
Sinon d'autres limitations (toujours wiki, désolé pour ceux qui n'aiment pas ce site)

"A practical limitation of the glycemic index is that it does not measure insulin production due to rises in blood sugar. As a result, two foods could have the same glycemic index, but produce different amounts of insulin. Likewise, two foods could have the same glycemic load, but cause different insulin responses. Furthermore, both the glycemic index and glycemic load measurements are defined by the carbohydrate content of food. For example when eating steak, which has no carbohydrate content but provides a high protein intake, up to 50% of that protein can be converted to glucose when there is little to no carbohydrate consumed with it.[3] But because it contains no carbohydrate itself, steak cannot have a glycemic index. For some food comparisons, the "insulin index" may be more useful."

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par (invité) (193.57.67.xxx) le 19/12/14 à 08:38:17

Et sur la forme de la courbe qui semble être aussi importante :

'From blood glucose curves presented by Brand-Miller et al.[41] the main distinguishing feature between average fruit and fruit juice blood glucose curves is the maximum slope of the leading edge of 4.38 (mmol/L)/hr for fruit and 6.71 (mmol/L)/hr for fruit juice. This raises the concept that the rate of increase in blood glucose may be a significant determinant particularly when comparing liquids to solids which release carbohydrates over time and therefore have an inherently greater area under the blood glucose curve.'

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par Mathieu (invité) (138.190.32.xxx) le 19/12/14 à 08:53:33

Tu mélanges plusieurs choses.

1) L'index glycémique est un indice tout à fait pertinent.
Mais il ne faut pas non plus se baser uniquement sur cet indice! Ce n'est pas parce qu'un aliment a un index glycémique bas qu'il faut s'en gaver sans modération.
Le fructose à haute dose peut être néfaste, et c'est un autre problème. Ainsi même les aliments à index glycémique bas riches en fructose ne sont pas à consommer en trop grande quantité.

Et surtout il faut différencier le fructose naturellement présent dans les fruits (bon), à celui rajouté par l'industrie alimentaire dans les sodas, jus de fruits pasteurisés, etc.. (mauvais).

Il ne faudrait ainsi pas abuser de fruits, malgré leurs autres bienfaits. Manger 10 pommes sera tout autant néfaste (voir plus) qu'un plat de pâtes.
Comme toujours la dose fait le poison.
Cela dit pour un sportif il n'y a pas vraiment lieu de se méfier ou de devoir se limiter à ce niveau.

2) "Glycémie" n'est pas égal un "Index glycémique"
La glycémie c'est le taux de glucose dans le sang à un instant T.
L'index glycémique c'est l'effet qu'aura un aliment sur la glycémie de l'individu, dans les 2 heures suivant l'absorption.
Il n y a pas de "cause d'un IG haut". Il y a des causes d'une glycémie élevée, et cela dépendra de ton alimentation. Et en consommant des aliments à index glycémique bas, cette glycémie restera stable dans le temps (pas de pic d'insuline, ce qu'il faut éviter pour préserver sa santé).

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par Mathieu (invité) (138.190.32.xxx) le 19/12/14 à 09:00:19

"For some food comparisons, the "insulin index" may be more useful"

Tu remarqueras qu'il dit bien "pour certaines comparaisons", et "peut-être plus utile". Donc dans certains cas. Pour un diabétique ça peut être nécessaire de se prendre la tête avec ces cas spéciaux...

Au quotidien et pour la majorité des gens le concept d'index glycémique est largement suffisant et a été une avancée considérable en matière de nutrition depuis qu'il a été défini, et a mis fin au flou des "sucres rapides" et "sucres lents".

PS: l'aire sous la courbe est la même, mais l'important c'est que la courbe monte doucement, et ne provoque justement pas de pic d'insuline, ce qui est le but d'une alimentation à base d'index glycémique bas.

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par (invité) (193.57.67.xxx) le 19/12/14 à 09:16:27

Personnellement je trouve le même flou dans l'indice glycémique que dans la classification lent/rapide : ça dépend de la cuisson, de ce qu'on mange avec, du métabolisme personnel...
J'ai quand même la sensation qu'il y a une sacré équivalence entre un sucre rapide et un IG haut de même qu'un sucre lent et un IG bas. Par contre c'est l'équivalence sucre simple = sucre rapide qui est fausse !

Du coup il est vrai qu'on se trompe parfois en disant que le pain, le riz ou autre sont des sucres lents alors qu'ils sont rapides, mais ça n'enlève rien à la classification rapide/lent.

En résumé, IG<35 = sucre lent, IG>50 = rapide et on retombe sur une classification simple pour les gens et en particulier pour les sportifs que nous sommes (on est quand même sur un site de CAP...).
En tout cas pour l'usage que je fais de la nutrition sportive, cette classification lent/rapide suffit largement, la facilité à digérer étant au moins aussi importante.

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par K (invité) (81.250.179.xxx) le 19/12/14 à 09:37:27

C'est très intéressant de lire toutes vos interventions...sérieusement

Vous chipotez un peu quand même


Ce que je sais :

- les études in vitro en laboratoire apportent certes des pistes ou des explications mais ne peuvent se substituer au vivant. Je vous donne un exemple :
La pectine présente dans les fruits est un chélateur du cholestérol. OK. On estime que pour qu'il y ait une baisse significative de la cholestérolémie il faudrait absorber 200gr de pectine par jour. Cela équivaut à avaler si on l'extrait des fruits un pain de 200g (la taille d'un savon) difficile à mastiquer, un peu comme du caramel. Donc autre solution vous avalez l'équivalent naturel de 200 gr de pectine soit 1,5 kg de pommes.
Question si après un tel régime d'une semaine à vous enquiller 1500gr de pommes par jour votre taux de chol baisse.. est-ce du à la pectine ou au fait que vous ne mangez plus rien d'autre à côté?
Dans cet exemple ou la recherche démontre l'intérêt évident de manger des fruits son application pratique dans le seul et unique but de faire baisser un taux de cholestérol jugé arbitrairement trop élevé s'avère totalement inapplicable.
Ceci dit manger une pomme ça fait du bien quand même.... à tous les points de vue

- l'index glycémique pour ce que j'en ai lu sur vos interventions c'est un peu la même chose. C'est issu de la recherche fondamentale. Il faut bien établir une classification. Evidemment que personne n'avale 200 gr ou 300 gr de glucose à jeun le matin..... Et les remarques de certain sont pleines de bon sens

La mise en route du système digestif nécessite un certain temps : 15/20 '. Pour le mettre en route vous pouvez soit boire un verre d'eau à jeun dès le matin ou vous taper une choucroute. C kif kif. Ensuite quel temps faut il pour digérer tout cela eh bien cela dépend bien sûr du contenu du bol alimentaire.

Avec les sucres lents me semble t il y a un plateau de la glycémie alors qu'avec les sucres rapides la glycémie s'élève de la même manière mais chute plus rapidement ensuite (ça tient moins au ventre comme on dit). Je crois que c'est la différence essentielle. Non seulement ça chute mais on peut aller vers l'hypoglycémie (fringale) car l'insuline secrétée est encore présente dans le sang alors que le sucre a été totalement absorbé. On note moins cet effet avec des sucres comme l'amidon ou il y a un effet plateau et une insulinémie moins élevée et un risque de fringale moins important.

D'où l'idée sans doute extrapolée un peu trop vite qu'il vaut mieux manger de sucres lents pour un effort de longue durée que des sucres rapides...mais c'est effectivement théorique

En pratique d'autres paramètres viennent interférer.

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par Mathieu (invité) (138.190.32.xxx) le 19/12/14 à 09:43:43

Il y a une "certaine équivalence" entre sucre rapide et IG haut, mais elle n'est pas systématique, et mène justement à des graves erreurs pour les diabétiques ou personnes cherchant à perdre du poids/du gras (par exemple en pensant que le pain blanc ou la pomme de terre est un "sucre lent", alors qu'au contraire cela va générer un pic de glycémie similaire à la consommation de sucre de table).

Le concept d'IG est beaucoup moins flou, car lorsqu'on parle d'un aliment à IG bas, on sait ce qu'il aura comme influence sur la glycémie, et cela sera identique à un autre aliment à IG bas.

Par contre avec le concept de "sucre lent/rapide", on assumait qu'une tranche de pain blanc était "lent" et un carré de sucre "rapide", et donc différent du point de vue métabolique. Alors que ce n'était pas le cas... La classification n'était pas cohérente.

Après libre à chacun selon son envie ou ses objectifs d'appliquer ou de suivre ces principes...

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par K (invité) (81.250.179.xxx) le 19/12/14 à 09:49:21

ben une fois dans le sang sous forme de glucose métaboliquement il n'y pas de différence entre un glucose issu d'une tranche de pain et un glucose issu d'un verre de jus d'orange . Non?

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par (invité) (193.57.67.xxx) le 19/12/14 à 09:55:18

A la fin, un gramme de glucide produit 4 kcal qu'il soit simple, complexe, lent rapide...
Ce qu'aimerait savoir le coureur c'est quand il consomme un aliment donné (mettons du pain) quelle est la facilité et le timing d'utilisation de ces calories par ses muscles.

Si je stocke mes calories sous forme de graisse, de glycogène hépatique ou musculaire ou de glucose sanguin, ben c'est évidemment pas pareil pour moi dans ma course. Et l'indice glycémique peut surement m'y m'aider, mais pour l'instant je ne vois pas comment.
Par exemple sur un marathon, le saccharose en tant que mélange glucose-IG haut/fructose-IG bas est-il efficace ?

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par Mathieu (invité) (138.190.32.xxx) le 19/12/14 à 10:03:12

@K: La classification "sucre lent/sucre rapide" est à proscrire.
Par ailleurs un aliment contenant de l'amidon n'est pas forcément un "sucre lent", c'est à dire ce qu'on entends désormais généralement (mais pas systématiquement comme expliqué plus haut) comme un aliment à index glycémique bas.

Le concept d'IG a impliqué une classification différente des aliments. Et c'est le seul moyen fiable pour prévoir l'impact d'un aliment sur la glycémie.

Pour ta question, tout d'abord ton jus d'orange (en espérant qu'il est frais pressé), c'est aussi du fructose et pas que du glucose, et ce fructose devra être métabolisé par le foie. De plus dans un jus d'orange tu auras bien moins de glucose que dans une tranche de pain.

Une fois dans le sang, non il ne sera pas différent. Mais ce qui nous importe, c'est si lors de la consommation cela va provoquer un pic glycémique ou non. Et ton pain blanc va provoquer un pic (qui fera bosser le pancréas, et est nocif à long terme), alors que ton jus (si frais pressé avec des bonnes fibres) ne provoquera pas de pic.

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par Mathieu (invité) (138.190.32.xxx) le 19/12/14 à 10:10:26

Pour le coureur, l'intérêt est à la fois pour la santé (pas que pour le coureur en fait), mais également pour éviter les pics de glycémie (et éventuelle hypoglycémie réactionnelle) lors de grosse consommation de glucides, par exemple sur un repas chargé à l'approche d'un marathon.
Mieux vaut une grosse portion de riz basmati qu'une demi baguette ou d'une salade de pomme de terre...

De plus pic de glycémie = stockage de l'excès de glucose sous forme de gras, donc du point de vue esthétique (et accessoirement performance) ce n'est pas idéal.

Sur marathon et donc sur les ravitaillement, il faut du glucose dans sa forme la plus simple possible, afin qu'il passe directement dans le sang. Le fructose n'est pas intéressant.
Si il y a bien un moment où les IG haut sont recommandés (malto, sucre de table et autres gels), c'est justement durant l'effort. Car à ce moment là, aucun risque de stockage sous forme de gras, et disposition immédiate dans le sang.
Après bien sûr, ne pas prendre 10 sucres d'un coup, mais par exemple 2 sucres tous les 5km...

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par K (invité) (81.250.179.xxx) le 19/12/14 à 10:26:51

"" Et ton pain blanc va provoquer un pic""

Ah ça je ne le savais pas.

Sinon oui effectivement je sais bien que le jus de fruit contient aussi ou essentiellement du fructose.

Mais ce qui est intéressant c'est bien de le souligner c'est le choix des aliments avant une épreuve, la veille et le matin pour ne pas commettre une erreur de régime qui serait préjudiciable pour l'effort ou la perf

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par (invité) (193.57.67.xxx) le 19/12/14 à 10:37:40

je suis désolé, mais je ne suis pas bien. Si j'ai besoin pour mon marathon de 400kcal, disons 100g de glucide.
J'ai le choix entre les ingérer en une fois au début si le sucre est lent (IG bas) en supposant une glycémie constante sur la durée de la course ou régulièrement tout au long de l'épreuve avec des portions plus faibles => est-ce équivalent ?
Parce que ça me parait moins dangereux d’absorber au début le besoin, plutôt que de compter sur des ravitos, alors que potentiellement à partir d'un moment j'aurai des difficultés à m'alimenter ?

Après, comme je dois utiliser 2 fois plus d'énergie en provenance de mes réserves de glycogène que d'énergie apportée en course, la glycémie doit subir des influences divers...

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par Mathieu (invité) (62.203.89.xxx) le 19/12/14 à 10:50:34

@193.57.67.xxx: La recharge glucidique pour ton marathon sera fera durant les 3 derniers jours, principalement le jeudi et vendredi pour une course le dimanche. Le temps que le corps assimile complètement les nutriments et les stockes au niveau musculaire sous forme de glycogène.
Le matin de ta course, tu ne vas généralement ne pas trop manger, et pas trop proche de la course, histoire d'avoir terminé la digestion au moment du départ.
Ce repas sera cependant principalement à base de glucides, histoire d'être facilement digéré, cependant il ne sera pas primordiale pour ta course (car le corps n'aura pas le temps de tout métaboliser d'ici le départ).
L'idée est de ne pas partir le ventre vide et crever la dalle (mais là encore chacun est différent, certains préféreront partir à jeun)

Entre ce repas et le départ, pas besoin de sucre ou d'alimentation. Tu peux commencer à prendre du sucre dès le 1er ravitaillement, et par exemple prendre 2 sucre + de l'eau chaque 5km. Mais ce genre de protocole est à tester à l'entrainement, afin de savoir ce qui se convient le mieux.
Ce qui est sûr, c'est que fructose/pâtes de fruits ou banane ne serviront à rien pendant la course. Il faut du sucre directement assimilable (sucre/gels/malto).

Rappelle toi ce qui a été évoqué plus haut. Il faut répartir la consommation de glucides sur la longueur, pour éviter un pic de glycémie. Mais durant l'effort, tu veux du sucre directement disponible, donc à IG haut. Et les IG haut, il ne faut pas en prendre trop à la fois, même pendant l'effort.

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par Mathieu (invité) (62.203.89.xxx) le 19/12/14 à 10:55:55

Ton IG bas en début de course, tu le consommerais sous quel forme ? Tu ne trouveras pas un aliment à IG bas qui va directement dans le sang. Il nécessitera une digestion, qui va te poser quelques soucis pendant ton marathon... ;)

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par (invité) (193.57.67.xxx) le 19/12/14 à 11:02:38

je pensais à quelque chose comme de la compote de fruit ou n'importe quel mélange qui fasse ralentir le métabolisme par l'ajout de fibre ou autre ralentisseur digestif... Quelque chose à absorber 1h ou 30' avant le départ et qui dure.

Sur un marathon tu peux encore tenir avec des sucres IG hauts, mais sur des courses de 5 ou 10h, moi je marche sur des oeufs : digestion assez difficile mais besoin de gros apports caloriques... Au delà de 10h, la digestion est plus facile vu l'intensité de l'effort.

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par (invité) (193.57.67.xxx) le 19/12/14 à 11:04:05

ça doit correspondre aux "boissons d'attente" d'isostar ou overstims

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par Mathieu (invité) (62.203.89.xxx) le 19/12/14 à 11:33:53

Sur marathon jusqu'à 4h tu peux tenir avec le sucre/gel/malto. Il est clair que sur une plus longue distance, tu vas pouvoir manger plus consistant, l'effort sera aussi moins intense, et donc ton corps arrivera à digérer.

Les boissons d'attente c'est toujours le même bullshit commercial. C'est inutile si tu t'es bien alimenté avant. Et tu risque plus de problème à faire fonctionner ton système digestif juste avant l'effort. Ton histoire de fruits / fibre est à éviter également.

Sucres: quel délai entre absorption et transformation en énergie par Nine14 (membre) (86.220.54.xxx) le 29/11/16 à 13:08:07

quentin (invité) (90.23.250.xxx) le 18/12/14 à 15:26:17 a écrit : "Les discours sur le fait que les sucres lents et rapides n'existent pas et sont quasiment les même du point de vu de l'absorption sont totalement faux !! Avis aux sportifs, ça m'étonnerait que vous ne vous soyez pas rendu compte de la différence. De plus, je connais le problème de très près; demandez à un diabétique si vous en connaissez un. Il vous affirmera que la différence est énorme ! Lors d'une hypoglycémie, boire un jus d'orange par exemple à un effet très rapide sur celle-ci (quelques minutes); alors que si vous êtes en hypoglycémie et que vous mangez des pâtes, et bien bonne chance pour voir votre niveau revenir à la normale ! (quelques heures) Lorsque quelqu'un de diabétiques fait un malaise du fait d'une glycémie trop basse, on lui donne un solution de glucose qui est un sucre simple, c'en est vital. De ce fait, tout discours disant qu'il n'y a pas de différence entre sucre lent et rapide est absolument mensonger !"


Mon cerveau n'étant pas au repos, et préparant un 24H samedi prochain, je re-creuse toute cette problématique.
Bien sûr celle du délai entre absorption des glucides et leur disponibilité, principalement pendant la course.
Ma grande question reste de savoir si sur nos courses ultra, les glucides ingurgités peuvent alimenter le stock de glycogène.

Alors ce qu'a écrit Quentin semble tout à fait recevable, principalement le cas du diabétique qui prend du glucose (et non des pâtes).

Je relance donc ce post pour poursuivre ces réflexions sur le sujet dans le fil adéquat et non dans le fil LCHF.
Merci.

Des promos jusqu'à -50% sur les running (Asics, Salomon, Adidas, Mizuno, New balance) sur le site Wiggle, site marchand testé et approuvé à 2 reprises. Profitez-en !

Répondre au message - Retour au forum sur la course à pied

Forum sur la course à pied géré par Serge