Etirements passifs, ok...mais étirements actifs, quelle différence ?

Aller tout en bas au dernier message - Répondre au message - Retour au forum sur la course à pied

Etirements passifs, ok...mais étirements actifs, quelle différence ? par chrisdenice (membre) (82.234.180.xxx) le 12/09/06 à 23:19:28

Bonjour,

Je fais bien évidement 10 à 15' d'étirements passifs à la fin de chaque séance. En ce qui concerne les séances de fractionnés, j'ai lu qu'il fallait intercaler des étirements ACTIFS entre le footing d'échauffement et le démarrage des fractionnés. Ma question est la suivante : les étirements passifs sont-ils les mêmes que les étirements passifs ? si non, en quoi consistent-ils exactement ? ou trouver des exemples ?

Etirements passifs, ok...mais étirements actifs, quelle différence ? par brinouille (membre) (81.57.250.xxx) le 13/09/06 à 07:45:59

Comme un muscle bien étiré est moins efficace face à l'
effort, on pratique plutôt les étirements passifs, qui sont plus longs et appuyés, en fin de séance, là tu reste 30 s à 1 mn sur l'étirement, tu fais une montée progressive et douce en tension. si ton entrainement ou ta course à été un peu traumatisante, attends le lendemain pour étirer pour éviter de léser davantage le muscle.

En début de séance, les étirements actifs se placent à la fin de ton échauffement. Prends ça plus comme un dérouillage, tu dois amener en fait le muscle, pour mieux le préparer, dans des conditions proches de la pratique qui va suivre, tu fais de légers "contracterrelâcher, étirer"
Tu peux bouger et inscrire l'étirement dans un mouvement général ou tu peux être plus statique, mais tu ne reste pas sur l'étirement.

http://www.volodalen.com/25etirements/etirements2.htm

Etirements passifs, ok...mais étirements actifs, quelle différence ? par chrisdenice (membre) (86.211.134.xxx) le 13/09/06 à 09:14:59

Merci Brinouille pour tes conseils éclairés. Je prends bonne note et mettrai en pratique très prochainement les étirements actifs.

Etirements passifs, ok...mais étirements actifs, quelle différence ? par nono07 (invité) (86.197.224.xxx) le 07/10/06 à 00:04:24

Quand on parle d'étirements "acifs", le sportif utilise ses antagonistes pour étirer ses muscles. (ou parfois la pesanteur)
Inconvénients: aucun muscle a des antagonistes purs, ils sont antagonistes dans un ou deux plans de l'espace, comme il manque le troisième plan, il y aura action commune des agonistes -antagonistes , dans cette troisième direction ( c'est ce qu'on appelle compensation ou tricherie ) Je vais perdre mon étirement dans ce plan.
Il est de plus en plus prouvé ( scientifiquement, Cf Cometti ) que le gain de souplesse est perdu quelques heures après.

Pour les techniques utilisant les étirements actifs comme base de travail, au niveau thérapie (scoliose par exemple ) , nous utilisons l'actif de son propre muscle (sa propre chaîne musculaire) il faut d'abord la mettre en tension (et ce n'est pas chose simple, car trop de tension = douleur et pas assez = musculation ridicule concentrique ) Ce qui n'est pas le but de l'étirement.
Une fois la mise en tension réalisée, il faut demander une contraction excentrique. on utlise en parti le principe de Goldspink. Chez l’animal (William et Goldspink 1971, Goldspink et coll. 1974) qui ont montré qu’un muscle immobilisé en position longue (sous plâtre) voyait son nombre de sarcomères augmenter en série. Nos muscles (chaînes de muscles) sont mise en tension durant tout le temps de la posture et nous leur demandons une contraction excentrique en donnant des points d'appui .Ce qui permet un allongement du muscle par l’augmentation du nombre de sarcomères en série.
ON est 'actif' , mais de son propre muscle et non pas de l'antagoniste. Ici la force est très minime , quelques grammes!! ( symboliquement 100g ) .
Ils ne se réalisent pas avant ni après une compétition, mais en milieu de semaine.

Voilà quelques précisions sur les étirements actifs. Si tu en veux d'autres tu peux visiter mon site www.stretching-global-actif.com
J'espère avoir été assez clair, c'est ma vision des choses!
Maintenant il est assez facile de comprendre les étirements passifs ! (Tu te mets assis sur tes talons, tu fais un étirement passifs des quadriceps. (Iles n'ont très peu de valeur en sport )
Amitiés N Grau

Etirements passifs, ok...mais étirements actifs, quelle différence ? par abdel (invité) (41.249.18.xxx) le 04/04/08 à 12:21:02

quelle différence entre actif et passif? où les placer les étirements avant pendant aprés effort d'entraînement ou de compétition? pourqoui et comment? l'impact sur la perf? merci

Etirements passifs, ok...mais étirements actifs, quelle différence ? par shadock (membre) (137.129.13.xxx) le 04/04/08 à 13:14:32

Ca est une bonne question.

J'attends surtout qu'on me montre "de visu" comment les faire correctement.

D'après ce que j'ai pu lire/entendre :

* Etirements actifs :
- Quand : avant l'effort (entre échauffement et seance de travail)
- Durée : relativement courte (une dizaine de secondes)
- Principe : contracter des (lesquels) muscles tout en étirant puis alterner avec d'autres "mouvements" (style : je prends mon pied derrière ma fesse et je "force" comme si je voulais taper dans un ballon puis juste après je fais quelques talons-fesses ou montée de genoux sur place)

* Etirements passifs :
- Quand : après l'effort
- Durée : un peu plus longue (20-30 secondes) mais après on parle pas de "posture" ou c'est autre chose ?
- Principe : Etirer en se relâchant au max

Tout ça à confirmer bien sûr :-)

Etirements passifs, ok...mais étirements actifs, quelle différence ? par Fo y croire (invité) (91.91.236.xxx) le 04/04/08 à 13:27:43

Excisez moi, mais est ce que ces "étirements actifs" n'équivalent pas une séance de footing de 25' afin de préparer
doucement le muscle à travailler, on modifie les allures 2'-3' pendant l'échauffement et c'est parti..

C'est pas bon ça ?

J'ai également lu qu'il faut "appuyer" un peu l'échauffement
avec quelques accélérations en montée et surtout ne pas faire
d'étirement juste avant une compétition ( ou chrono visé) car cela détends les muscles et n'est pas bon pour la performance.

N'ayant quasi aucun vécu en compét' , avez vous essayer sans étirements pour voir si le chrono est meilleur ??

Merci

Etirements passifs, ok...mais étirements actifs, quelle différence ? par spider (invité) (217.167.40.xxx) le 04/04/08 à 14:10:12

La règle c'est étirement actif avant effort et étirement passif après effort. Si séance VMA ou seuil+, un footing de 20'-30' accompagné des gammes classiques suffissent. A la fin selon les coureurs et leur véçu, 10' de footing avec quelques étirements sur 20''-30'' suffisent. Maintenant, chacun son truc certains les feront juste après et d'autres seulement plusieurs heures après!
Maintenant c'est certain qu'il est préférable de ne pas s'étirer si les mouvements sont mal effectués. Pour trouver les bonnes positions d'étirement, il suffit de chercher un peu sur le Web.
Par ailleurs, il faut savoir qu'avec l'âge l'être humain perd de sa souplesse (la CAP accentue également cette perte de souplesse ). Tout bon Kiné vous dira qu'il est préférable de faire des assouplissements mais correctement.

Etirements passifs, ok...mais étirements actifs, quelle différence ? par serge92 (membre) (82.124.222.xxx) le 04/04/08 à 14:39:09

et toujours rester au seuil de la douleur au maximum!

Etirements passifs, ok...mais étirements actifs, quelle différence ? par Fo y croire (invité) (91.91.236.xxx) le 04/04/08 à 15:59:34

Et pour la compétition ?

C'est mieux de faire des étirements ou pas ? Est ce que les chronos changent du fait d'avoir assouplis le muscle ou pas ?

Merci en tout cas pour votre collaboration...

Etirements passifs, ok...mais étirements actifs, quelle différence ? par abdel (invité) (41.249.81.xxx) le 01/05/08 à 19:30:04

A monsieur Grau:
J'étais étudiant du défunt g.cometti, pour le master, en 1998-2001. actuellement je suis rentré au maroc où j'enseigne à l'institut national des sport et où j'exerce mon métier d'entrîneur de football. depuis que Cometti nous avaient parlé de la non la non utilité des étirements comme moyen de préparation ou d'echauffemnt, on s'attendaient tous à trouver un substitut. le jour où je suis tombé sur le SGA, je n'arrête pas de lire tes articles pour mieux en être convaicu. ceci dit je vous demande si vous avez mis en place un enregitrement vidé avec commentaire. s'il existe, je souhaiterai m'en procurer un. merci

Etirements passifs, ok...mais étirements actifs, quelle différence ? par floflo (invité) (87.64.120.xxx) le 16/08/10 à 10:28:12

Juste pour préciser un petit point, des etudes ont été publiées (Fowles 2000) sur les effets délétères de l'étirement avant une pratique sportive. Mais cette étude à été réalisée sur des sujets réalisant un étirement de 33 min...(effectivement au bout d'un certain tps ont à une baisse de force musculaire). Le fait est qu'un etirement passif lent avant l'effort permet de:
-rompre les ponts résiduels (actines/myosine)
-mettre en tension la titine qui permet le maintient de la myosine au centre du sacomère
-mettre en jeux les circuits nerveux inhibiteurs
-de diminuer l'excitabilité du FNM et du MNa (dc baisse le tonus intramusculaire.)
-eveiller le sens kinesthésique (dc peut prévenir les blessures)par l'amélioration de la proprioception
Il parait donc indiquer de réaliser un étirement avant une compétition mais après un échauffement puisque celui-ci (comme ds le cas d'un CRAC et d'un CR)permet d'augmenter la température interne et donc de baisser la viscosité du liquide synovial (augmentation de la compliance)et permet dc une augmentation de la mobilité articulaire.
(Guissard 98 ISM pas de modif de la force ou de la vitesse de contraction).
Il est également erroné de dire qu'un muscle étiré est moins performant puisque Tortora et Grabowski nous apprend qu'il existe une longueur optimale du sarcomère par laquelle la tension exercée par après est optimale...mais une fois dépassé cette longueur, l'étirement deviens excessif.
En résumé, lorsqu'on augmente la longueur du muscle, on augmente la force qu'il peut développer lors d'une contraction volontaire. Mais attention à un certain point, il peut y avoir rupture du cytosquelette.

Etirements passifs, ok...mais étirements actifs, quelle différence ? par floflo (invité) (87.64.120.xxx) le 16/08/10 à 10:38:25

J'ai oublié une petite chose,g.cometti à utiliser l'étude de Fowles 2000 et à mis en place un protocole pour la fédération française d'atlétisme mettant en avant cet effet "délétère" de l'étirement (protocole qui est suivie par bcp des préparateurs physique). G.cometti était connu pour ses talent d'orateur mais il semblerait qu'il est omis de préciser que l'étirement est délétère pour une durée de 33 min...(et personne ne fait d'étirement de 33 min). Il faut dc être prudent et aller rechercher les articles et stt de comparer les protocoles...

Etirements passifs, ok...mais étirements actifs, quelle différence ? par valdes (invité) (93.26.239.xxx) le 16/08/10 à 10:39:42

"C'est mieux de faire des étirements ou pas ? Est ce que les chronos changent du fait d'avoir assouplis le muscle ou pas ?"

Dans un ancien numéro de Jogging International, ils font le lien entre étirements, muscles "globuleux" et contractures. J'imagine que ce qu'ils appellent des muscles globuleux se sont des jambes et des mollets très musclés. Ce qui est mon cas : gymnastique, danse, natation, marche, vélo et maintenant course, ça y fait. C'est vrai que je suis assez souvent sujette à des contractures, faut-il y voir un lien avec des étirements pas faits ou mal faits ?
Peut-être ... je fais plus gaffe aux étirements maintenant.
Ceci dit, ça me fait pas aller plus vite, mais si ça peut éviter le retour des contractures, tant mieux ... (une vraie poisse ces trucs !)

Etirements passifs, ok...mais étirements actifs, quelle différence ? par oliv602 (invité) (92.147.100.xxx) le 05/10/13 à 00:58:49

Les étirements, vaste sujet...
Actifs, passifs, avant effort, après...Ou pas du tout????
Il y a plusieurs écoles.
Mon avis de kiné, est que l'étirement doit être pratiqués selon l'individu, l'entrainement, le type d'activité, la longueur de l'activité et un tas d'autres critères.
Tout d'abord, si l'on tient à tout prix à s'étirer, l'étirement doit être actif avant l'effort et passif après. Et surtout ne JAMAIS ÊTRE DOULOUREUX!
L'étirement actif est un étirement bref(6 à 8 sec), contre une contraction active du muscle étiré, en alternant étirement agoniste-antagoniste. Ceci aurait pour effet(ce qui est contredit par certaines recherches récentes ,à chacun de se faire son propre avis) de diminuer la viscositée musculaire, de faciliter le glissement des muscles entre eux et contre leurs fascias et de préparer les muscles aux tensions qu'ils vont rencontrer pendant l'effort, de préparer l'alternance contraction décontraction des antagonistes.
La contraction ne doit pas être trop intense et être progressive afin de ne pas trop contraindre les muscles.
Il faut à tout prix, si on souhaite s'étirer en fin d'échauffement éviter les étirements longs(plus de 10 sec) et passifs qui vont faire baisser la température des muscles et diminuer leur vascularisation, leur capacité de glissement, la congruence actine-myosine(en les mettant en insuffisance passive) , diminuant ainsi leur aptitude à utiliser leur NRJ, leur contractibilité, et diminuant leur capacité à l'effort.
Les étirements passifs ne peuvent être utilisés qu'après l'effort et là encore, le bénéfice n'est pas sûr!
Utilisés avant l'effort, ils diminuent le réflexe myotatique(contraction réflexe) qui protège le muscle contre les étirements excessifs(comme des entorses pour certaines articulations)!
De plus, étant de longue durée, ils rendent le muscle froid(diminution de la température et de la vascularisation) et cotonneux, le rendant par la même moins efficace(moins explosif et mois endurant) et plus sensible aux blessures!
Leur efficacité, après l'effort dans la récupération est loin d'être prouvée, elle risquerait même de diminuer l'efficacité de vos muscles jusqu'à 48H après l'étirement.
De plus, lors d'une séance "longue"(EFM) ou "contraignante" (W de la VMA en fractionné), d'un semi cf d'un marathon, les muscles subissent de nombreux micro-traumatismes, l'étirement passif pourrait augmenter ces micro-traumatismes et favoriser d'éventuelles blessures.
La vrai question est faut-il s'étirer?
Pour ma part, je ne pratique JAMAIS d'étirement en fin d'échauffement, je préfère pratiquer des exercices spécifiques(talon-fesse, griffage du sol genou tendu, rebonds sur le sol(comme un triple sauteur, mais en alternant pied gauche, pied droit)).. pour mettre en place ma foulée.
Ils permettent eux aussi de préparer les muscles aux contraintes qu'ils vont subir pendant l'effort et me semblent plus naturels(pas ou peu de risque de dépasser l'élasticité musculaire "naturelle").
Je ne pratique les étirements passifs que les jours "offs", où leur prévention des blessure semble, dans l'état actuelle des recherches, plus probante!, ou après des sorties courtes (moins de 8à10km selon mon état de forme, pour un coureur d'au moins 40km/semaine et jusqu'à 60-80km) Et surtout, je pratique les "assouplissements", qui pour les muscles du bassin et de la hanche protègent mes lombaires, et donnent une élasticité à mes muscles, leur permettant de restituer l'NRJ emmagasinée lors de leur étirement(comme un système élastique, en plus évolué!)!
Après l'effort, je préfère pratiquer la récupération active(marche à vive allure ou footing à 60% de la FCM au plus, qui permet une élimination active des toxines musculaires par un travail aérobie, ainsi qu'un retour au calme cardio-vasculaire progressif.
Bref je fais parti des anti-étirements, mais je suis un coureur au long cour, si je pratiquais des distances plus courtes (1500-5000), mon jugement serait autre.
A chacun sa pratique!
Au plaisir de vous voir sur les routes
Oliv

Etirements passifs, ok...mais étirements actifs, quelle différence ? par (invité) (90.53.80.xxx) le 05/10/13 à 01:24:38

@ oliv602,

Bel effort...mais... vous n'êtes pas à une contradiction près
- "Je pratique les étirements passifs les jours off"
- "je pratique les assouplissements"
- Pour au final dire : "je fais parti des anti-étirements"

Quelle différence faites-vous entre les étirements que vous pratiquer et les assouplissements ? Je veux dire au niveau pratique.

Des promos jusqu'à -50% sur les running (Asics, Salomon, Adidas, Mizuno, New balance) sur le site Wiggle, site marchand testé et approuvé à 2 reprises. Profitez-en !

Répondre au message - Retour au forum sur la course à pied

Forum sur la course à pied géré par Serge