boire

Aller tout en bas au dernier message - Répondre au message - Retour au forum sur la course à pied

boire par fends la bise (invité) (83.193.3.xxx) le 14/01/06 à 18:45:02

me baladant beaucoup sur le net je constate une chose qu'il faut boire une quantité importante d'eau pour eliminer toutes les toxines mais avec des tempearatures actuelles entre 0 et 10 degrész en moyenne c'est pas toujours faciles surtout en bossant car on a pas toujours le temps matériel en fonction du poste occupé (forte sollicitation )mais je n'ai jamais reelement calculé ce que je bois reelement vu que j'ai des bouteilles un peu partout dans la maison pour y pensez arrivez vous a boire vos deux litres par jour aves ou sans entrainement?

boire par brinouille (membre) (81.57.250.xxx) le 14/01/06 à 18:47:58

....en mettant justement des bouteilles un peu partout et surtout dans sa main. le plus dur c'est au début, après le corps s'habitue et il réclame tout seul, résultat d'anciennement chameau maintenant j'ai toujours soif.

boire par cyril (membre) (82.242.178.xxx) le 14/01/06 à 19:34:16

Salut,

Oui en ce moment je bois environ 2 litres d'eau par jour, bien répartis dans la journée, mais je comprends ce que tu veux dire, ça peut poser un problème de boire autant quand on ne peut pas trop bouger de sa place...
Mais bon 2 litres ça reste raisonnable.

à+

boire par Wallaby (membre) (82.125.205.xxx) le 14/01/06 à 20:15:25

Au boulot j'ai ma bouteille (1,5l) sur le bureau mais l'hivers j'ai du mal à la finir. Mais entre le thé au petit déj, le café, et l'eau pendant les repas, je dépasse allègrement les 2l de liquide.

boire par Martine11 (membre) (81.67.104.xxx) le 14/01/06 à 20:27:50

Bonsoir
J'arrive maintenant à boire entre 2 et 3 litres d'eau par jour. C'était très difficile au début et j'ai l'impression que cela devient un reflexe aujourd'hui.
Martine

boire par Frédéric (membre) (83.202.72.xxx) le 14/01/06 à 21:03:10

Une partie de notre hydrataion est aussi apportée par ce qu'on mange.
ƒred

boire par marathonman (membre) (80.119.210.xxx) le 14/01/06 à 21:58:03

Ca ne me semble pas si difficile de boire plus de 2 litres par jour.

boire par baltha (membre) (81.57.220.xxx) le 14/01/06 à 22:38:46

d'eau, marathonman, 2 litres d'eau !

boire par Sinse (invité) (213.223.200.xxx) le 14/01/06 à 23:05:13

Ah oui ? Que de l'eau Baltha ?
Sinse

boire par Baltha (membre) (81.57.220.xxx) le 14/01/06 à 23:32:36

C'est ce qu'on m'a dit ! Tu te rends compte ?

[...]

2 litres d'eau, quand même !
Ca fait combien de pastis, tout ça ?

A+ Baltha

boire par djidane (membre) (83.203.237.xxx) le 15/01/06 à 06:51:56

assez pour etre plein d'une allégresse très légèrement éthylisée...mais attention !.. ne vous y méprenez pas c'est juste une façon de faire passer l'eau !!

boire par marathonman (membre) (80.119.210.xxx) le 15/01/06 à 07:31:56

L'eau, ça va pas avec les cacahuètes au ravitaillement !!!

boire par Sinse (invité) (213.223.200.xxx) le 15/01/06 à 08:14:50

Le pastis pour accompagner l'eau c'est pas terrible... Pour revenir au post, 2L d'eau/jour, je les bois. Mais je buvais + du temps où je faisais des rando-raids à vtt. Il n'était pas rare de boire 4 à 5L sur un 100km à fort dénivelée.
Sinse

boire par (invité) (207.195.241.xxx) le 15/01/06 à 10:49:43

j'ai entendu que si on boie trop, ça fatigue les reins.

boire par Pierrot_75 (membre) (83.112.46.xxx) le 15/01/06 à 14:01:06

Bonjour,

boire beaucoup facilite le travail des reins . Ne pas boire suffisamment les encrasse. Dixit mon urologue.
J'en parle en connaissance de cause ( calculs rénax)

A+

boire par Pierrot_75 (membre) (83.112.46.xxx) le 15/01/06 à 14:06:19

... j'oubliais :il faudrait assurer une diurèse (quantité d'urine) quotidienne de 2L. En hiver c'est " facile" ; en été c'est plus difficile!!
A noter une info lue récemment :les adeptes du grand fond (marathoniens par exemple)ont 5 fois plus de chance (?)de faire des calculs rénaux que les autres sportifs (pb de déhydratation "chronique") s'ils ne font pas attention à bien s'hydrater

A+

boire par (invité) (207.195.241.xxx) le 15/01/06 à 14:16:49

''Trop boire est aussi dangereux

Pour prévenir la déshydratation, on a donc beaucoup insisté dans les médias et les revues spécialisées sur l’importance de boire suffisamment d’eau pendant un marathon ou une autre épreuve d’endurance.
Résultat : les points de ravitaillement en eau ne manquent pas le long du parcours. Il n’est pas rare non plus de voir des coureurs se « surhydrater » avant la course en buvant beaucoup d’eau. Le message préventif est donc bien passé et on peut dire mission accomplie.

Le hic, c’est qu’on découvre maintenant qu’il y en a qui boivent trop d’eau ! Ainsi, après avoir fait des prélèvements sanguins auprès de 488 participants au marathon de Boston de 2002, des chercheurs ont découvert que 62, soit plus de un sur huit, avaient un sérieux déséquilibre en sel et en eau parce qu’ils avaient bu trop d’eau ou de boissons hydratantes pendant la course.
Trois d’entre eux souffraient d’un déséquilibre critique et une marathonienne de 28 ans, celle dont je parlais plus haut, est morte d’avoir bu trop d’eau (surhydratation), une condition appelée hyponatrémie.
Dans une autre étude menée auprès de 18000 adeptes des épreuves de grande endurance (incluant les triathloniens), on rapporte qu’environ 9 % des participants qui se sont écroulés, durant ou après les épreuves, présentaient des symptômes de surhydratation. Un super marathonien expérimenté a même dû être hospitalisé après avoir consommé plus de 20 litres de liquide lors d’une course ininterrompue de 100 kms qui a duré 8,5 heures !

Prévenir la surhydratation

Bien sûr, la question vous brûle la langue : comment peut-on mourir d’avoir trop bu d’eau ? Voici comment les choses se passent dans l’organisme. Dans des conditions normales, on peut boire jusqu’à 9,5 litres d’eau par jour sans surcharger le travail des reins et sans trop affecter la concentration en sel (sodium) dans l’organisme.
Si on boit au-delà de cette quantité d’eau (remarquez que cela arrive rarement), il se produit une diminution de la concentration en sodium, l’hyponatrémie en question. Cette diminution favorise, par un simple phénomène de diffusion (osmose), un transfert d’eau vers les cellules qui se mettent alors à gonfler dangereusement.
A ce stade, la surhydratation peut causer des troubles graves du métabolisme, un oedème cérébral, voire le coma et la mort. Les personnes minces et légères qui participent à des marathons ainsi que celles qui mettent plus de quatre heures à compléter les 42 kms (elles boivent plus souvent) sont les plus à risque.
Bref, le risque de surhydratation est plus élevé chez les femmes et les marathoniens amateurs que chez les pros qui font le trajet en moins de deux heures et quelques minutes.

Pour éviter la surhydratation, voici les recommandations les plus récentes de l’American College of Sports Medicine et du USA Track and Field, deux autorités en la matière :

- Entraînez-vous suffisamment avant de participer à des épreuves d’endurance de plus de deux heures. Vous allez produire alors une sueur moins salée, ce qui diminuera vos pertes en sodium pendant l’effort.

- Si la météo prévoit un temps chaud et humide pour la tenue de l’épreuve, mangez un peu plus salé que d’habitude deux ou trois jours avant le grand départ. Évitez, bien entendu, de faire le contraire, c’est-à-dire de manger moins salé. Ce conseil est particulièrement important si vous suez abondamment durant des efforts prolongés.

- Pesez-vous avant et après une longue séance d’entraînement (plus d’une heure), question de vérifier que vous n’avez pas pris du poids après l’entraînement, ce qui serait le signe d’un apport trop élevé en eau. Vous pouvez même calculer la vitesse à laquelle vous produisez de la sueur (taux de sudation). Vous trouverez sur le site suivant : (www.usatf.org) la formule pour calculer ce taux.

Pour le reste, fiez-vous à un mécanisme que nous possédons depuis des millénaires : la soif.
Si elle est présente en cours d’effort, allez hop ! quelques gorgées d’eau ; ça rassasie tout en faisant le plein !''

boire par Pierrot_75 (membre) (83.112.46.xxx) le 15/01/06 à 14:26:56

Bonjour invité

il y a une marge entre l' ingestion de 3 ou 4 litres d'eau (en été) pour maintenir une diurèse correcte et l'absorption de 20 litres de liquide.

Je focalisais dans mon message précédent sur le fait de boire trop peu, sans tomber dans l'excès (potomanie).
Quand la quantité d'eau ingérée est très importante, plus qu'une fatigue des reins, c'est surtout en effet un déséquilibre en sel qui est à craindre. Saler légèrementl'eau avalée en cours de compet ou d'entrainement long peut être utile .

As-tu les références de ton article?

Merci

boire par (invité) (207.195.241.xxx) le 15/01/06 à 14:32:37

aparemment l'excés est assez répendu, surtout qu'on en parle jamais. il y a plutot une ''fourchette'' a respecter.
voila pour l'artcle:
http://membres.lycos.fr/pgaz2/article.php3?id_article=491
sinon taper surhydratation et google se charge du reste.

boire par MariedeLyon (membre) (86.202.198.xxx) le 15/01/06 à 14:36:08

Oui, une surhydratation peut conduire à un oedeme pulmonaire aiguë, càd une "noyade" par l' intérieur. Des femmes voulant maigrir en ont fait les frais , il y a qq années...
Bon, je bois un coup et je vais courir 1h30...
Marie

boire par Pierrot_75 (membre) (83.112.46.xxx) le 15/01/06 à 14:45:33

@ invité : merci pour les infos. Informations très intéressantes sur : sportsante.net

@ Marie : bonne sortie !

boire par Pierrot_75 (membre) (83.112.46.xxx) le 15/01/06 à 14:49:15

.... le site est passeportsante.net (bu trop d'eau moi!!!)

http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/Dietes/Fiche.aspx?doc=activite_physique_dietesite est

boire par Steph (invité) (83.153.243.xxx) le 15/01/06 à 17:25:43

Comment se fait-il alors qu'un chat peut vivre 1 mois sans boire ?

boire par Frédéric (membre) (82.123.83.xxx) le 15/01/06 à 17:33:45

Pour le chat je ne sais pas, mais certains animaux tels que le dromadaire (ou chameau) sont bien adaptés aux climats chuds et secs car ils peuvent perdre une part importante de leur poids en eau (jusqu'à 30% pour le dromachameau).
Lorsqu'on voit un de ces animaux boire des litres d'eau ce n'est pas pour constituer des réserves, car pas plus que l'homme il est incapable de le faire, c'est juste qu'il se réhydrate après une longue période sans boire.
ƒred

boire par Steph (invité) (83.153.243.xxx) le 15/01/06 à 17:39:36

Une chatte a passé un mois dans un container sans boire ni manger, et à sa sortie, elle éait en pleine forme. Les chats viennent des pays chauds à l'origine, p-ê sont-ils un peu comme les chameaux. Il faut les forcer pour les faire boire, sinon là aussi problèmes de reins.

boire par duduche (invité) (82.233.234.xxx) le 15/01/06 à 17:45:10

Je travail à la chaleur (fourneau), en hiver, je bois environ un litre et demi ,pendant mon travail,l'étè je double la quantité.
J'ai lu qu'il faut se basé sur la couleur des urines pour constater si l'on est assez hydraté.???
Clair = bonne hydratation
Foncé = Pas assez hydrater

duduche

boire par MariedeLyon (membre) (86.202.198.xxx) le 15/01/06 à 17:58:20

Des cas exceptionnels se voient dans les catastrophes, style séismes où l' on retrouve des gens vivants encore, après un long ensevelissement sous des décombres.
Mais, ce sont sans doute des gens en bonne santé qui ont pu résister et ils ne sont pas en bonne forme , quand ils sont récupérer .
Dans ces cas -là, on constate que les limites de la déshydratation sont vite atteintes chez l' homme.
Marie

boire par MariedeLyon (membre) (86.202.198.xxx) le 15/01/06 à 17:59:56

sorry pour la faute : "ils sont récupérés"

boire par Frédéric (membre) (82.123.83.xxx) le 15/01/06 à 18:00:31

En l'absence d'activité la dépense énergétique et la déshydratation sont bien inférieures à celles d'une activité normale, et a fortiori encore moins par rapport à un sportif en action.
ƒred

boire par cyril (membre) (82.242.178.xxx) le 15/01/06 à 19:22:57

salut,

En effet trop boire pose des problèmes de pression osmotique mais quand même il faut arriver à boire 10 litres par jour!Le corps sait quand même dire non si on absorbe trop d'eau d'un coup non?Au niveau de l'estomac on se sent un peu ballonné si on boit trop d'un coup?
Enfin 1,5 à 2 litres ça reste dans des limites tout fait raisonnables, je crois que pour ingurgiter 20 litres d'eau ça tient de l'obsession.

à+

boire par Frédéric (membre) (83.202.44.xxx) le 15/01/06 à 19:24:27

Les cas de surhydratation doivent être asez rares je pense.
ƒred

boire par Pierrot_75 (membre) (83.112.46.xxx) le 15/01/06 à 19:31:56

Bonsoir,

des militaires (US je crois)en mission dans une zone désertique consommait 12 litres d'eau par jour avec une supplémentation en sel (pastilles)

Donc en arriver à 20litres par jour relève pratiquement de l'exploit.......

boire par cyril (membre) (82.242.178.xxx) le 15/01/06 à 19:39:05

Oui boire autant n'a rien d'intuitif, il faut vraiment se forcer pour y arriver donc le risque est assez faible, il n'est pas difficile de quantifier sa consommation en eau pour ne pas sombrer dans des valeurs hors normes.
Bien sûr qu'il y a des cas mais ce sont des cas qui font assez sensation c'est pour ça qu'on en parle non?J'aimerais bien connaitre les statistiques exactes et qu'on compare le nombre de personnes mortes par deshydratation(ou ses causes un peu indirectes) au personnes mortes par surhydratation.

à+

boire par (invité) (207.195.241.xxx) le 15/01/06 à 20:23:19

sans aller jusqu'à la mort, la surhydratation est eput etre plus courante qu'on le croit dans les sports ou l'on ne cesse de rabacher qu'il faut boire beaucoup:
''Ainsi, après avoir fait des prélèvements sanguins auprès de 488 participants au marathon de Boston de 2002, des chercheurs ont découvert que 62, soit plus de un sur huit, avaient un sérieux déséquilibre en sel et en eau parce qu’ils avaient bu trop d’eau ou de boissons hydratantes pendant la course.
Trois d’entre eux souffraient d’un déséquilibre critique et une marathonienne de 28 ans, celle dont je parlais plus haut, est morte d’avoir bu trop d’eau (surhydratation), une condition appelée hyponatrémie.''

boire par Pierrot_75 (membre) (83.112.46.xxx) le 15/01/06 à 20:32:40

@ invité: une remarque concernant l'article repris dans un de tes messages précédent

La conclusion est la suivante :

[Pour le reste, fiez-vous à un mécanisme que nous possédons depuis des millénaires : la soif.
Si elle est présente en cours d’effort, allez hop ! quelques gorgées d’eau ; ça rassasie tout en faisant le plein !'']

Je me permets de ne pas être d'accord : quand la sensation de soif apparait c'est que le processus de déshydratation a déjà commencé et qu'il est déjà trop tard !!

Il vaut mieux boire en petite quantité et régulièrement ( sûrement pas les 20 litres de certains)sans attendre que la sensation de soif apparaisse. Ne pas oublier de saler légèrement l'eau absorbée en fonction de la durée de l'effort et des conditions meteo...

Bonne soirée

boire par (invité) (207.195.241.xxx) le 15/01/06 à 20:49:47

oui pierrot 75, je suis d'accord avec toi, mais d'aprés les controle sur le marathon de boston, 1 personne sur 8 ferait du zèle ... je ne connais pas la validité de cette étude.

buenas noce !

boire par Patrick (invité) (217.136.190.xxx) le 16/01/06 à 12:02:43

Je fais partie de ces gens qui n'ont jamais soif, je ne bois jamais d'eau (beurk !) et même en cas de sortie VTT de 3 heures, s'il fait frais, je ne bois pas! D'ailleurs je roule sans gourde! Les autres boivent tout le temps..
Il est vrai que ne transpire pas du tout!
Si on ne transpire pas, on peut ne pas boire?

boire par Steph (invité) (83.154.88.xxx) le 16/01/06 à 12:11:47

Comment on appelle celui qui boit trop d'eau ? Un hydrolique ?

boire par Patrick (invité) (217.136.190.xxx) le 16/01/06 à 12:20:17

Un aquarium.

boire par Montaigne (membre) (81.255.131.xxx) le 16/01/06 à 12:28:54

Je pense que si l'on ne transpire pas, on peut moins boire effectivemment. Personnellement je me descends mon litre et demi de Contrex par jour, mais je ne bois pas à l'entraînement, même en été, si je cours moins de 1H45.
Lors de courses, je prends de l'eau, mais n'en bois que deux ou trois gorgées. Le reste va sur la nuque lorsqu'il fait chaud.

boire par Petkulka (invité) (83.202.52.xxx) le 16/01/06 à 15:11:06

Je connais ceux qui sont capables d'ingurgiter une trentaine de BIERES (attention! 1 bière=0.5l) dans la journée. Bien sûr ils ne sont pas très sportifs et l'état de leurs reins, je ne veux même pas imaginer :-0

boire par l\'ourse (invité) (86.193.143.xxx) le 16/01/06 à 19:42:50

@ Steph : ça s'appelle un potomane (boulimique de la flotte quoi)
j'ai eu une chienne potomane, un enfer, elle pissait partout sous elle, incontrôlable !

boire par herb (invité) (81.255.223.xxx) le 16/01/06 à 19:54:00

@mariedelyon : ce n'est pas un excès d'eau qui peut entrainer un oedeme pulmonaire mais un excès de sel.Quand on ingere trop de sel et qu'on est bien portant on le pisse, mais si on a une insuffisance cardiaque ou rénale on n'a pas le temps de le pisser donc ce sel retient l'eau dans le secteur vasculaire, donc la pression y augmente, donc du liquide finit par sortir des vaisseaux vers les tissus (oedemes aux membres inferieurs par ex) ou dans les alvéoles pulmonaires.
L'eau en excès par contre entre dans les cellules par effet osmotique (moins de sel dans les cellules qu'en dehors) donc boire un excès d'eau entraine une hyperhydratation intracellulaire avec gonflement des cellules (et eventuellement oedeme cérébral dans la boîte cranienne qui n'est pas expansible. Dans le sang ça ce traduit par une hyponatrémie (baisse du sodium plasmatique) ce qui a été observé dans l'étude publiée sur Boston marathon.
En course on perd eau et sels minéraux il faut donc compenser les deux et non un seul.

boire par MariedeLyon (membre) (86.193.179.xxx) le 16/01/06 à 20:45:05

D' accord avec toi pour dire que l' hyperhydratation intracellulaire entraine plutôt un oedeme cérébral, mais l' hyperhydratation extracellulaire peut avoir pour conséquence un oedeme aigu du poumon.
Le problème est de savoir , dans quelle proportion ces deux surhydratations ont lieu, l' une par rapport à l' autre .Et cela ne dépend-il pas du bon fonctionnement rénal de l' individu ?
Marie

boire par herb (invité) (81.255.223.xxx) le 16/01/06 à 21:36:30

c'est juste mais l'hyperhydratation extracellulaire est en fait secondaire à un excès de sel qui retient l'eau dans le secteur vasculaire, c'est pourquoi le traitement est une diminution des apports de sel et une administration de diurétiques qui sont en fait des saliurétiques pour faire sortir le sel, qui entraîne de l'eau avec lui.
le sel ingéré ne sort plus si le rein ne l'excrète plus (insuffisance rénale) ou si le coeur ne "pousse" plus le sel vers les reins (insuffisance cardiaque)
le traitement de l'hyperhydratation intracellulaire est l'arrêt d'apport évidemment et l'administration de sel concentré qui va faire sortir l'eau des cellules.
j'espère que ce n'est pas trop confus ni pontifiant!

salut

boire par herb (invité) (81.255.223.xxx) le 16/01/06 à 21:51:01

j'ajoute, parce que je me suis un peu égaré, qu'il est quasiment impossible pour un sujet sain d'être en hyperhydratation extracellulaire, puisque par définition son coeur et son rein sont ok. Ce n'est donc pas l'hyperhydratation extracellulaire qui guette le marathonien mais l'hyperhydratation intracellulaire s'il boit beaucoup trop d'eau par rapport au sel qu'il avale.
Buvez OK mais mangez aussi ou prenez des cp de sel.

boire par Baltha (membre) (82.234.174.xxx) le 17/01/06 à 00:43:01

"Ce n'est donc pas l'hyperhydratation extracellulaire qui guette le marathonien"
Si certains avaient nourri quelque inquiétude à ce sujet qu'ils partent courir en confiance alors !
J'adore ces discussions ou je comprends rien, je sais pas pourquoi ça me réjouit.
Y'a eu un post sur les correspondances d'intensité d'effort modélisées entre parcours plat et en côte, incroyable. Des équations partout, et des insultes toutes les deux réponses, les gens étaient outrés qu'on joue à ça, ça leur semblait pas sain d'esprit.
Moi j'adore.

A+ Baltha

boire par Montaigne (membre) (81.255.131.xxx) le 17/01/06 à 07:57:31

Boire ou courir, faut-il choisir ?
Bien sûr que non évidemment !
Mais pour les 2 modérément,
Pour de la vie longtemps jouir.

boire par MariedeLyon (membre) (86.194.20.xxx) le 17/01/06 à 12:39:11

@herb :très interressant de se plonger dans les méandres de la biophysique dont tu as l' air féru.
J' ai trouvé également des cas de surhydratation de soldats américains, mais il s' agit d' exces de boissons ingérées sur de longues distances et donc sur un temps avoisinant les 7 ou 8 heures d' effort. Tout comme j' ai trouvé le cas d' un 100 bornard qui avait bu 20l d' eau...

Apparemment, il faudrait un minimum de 4 à 5h d' effort et d' exces de boissons avant que ce phénomène apparaisse.

Par rapport à un sujet au repos qui boit beaucoup trop, le coureur qui boit trop se trouve confronté à une hyponatrémie, bien supérieure, due à une perte de sodium par la sudation qui est ensuite aggravée par une hyponatrémie de dilution due à l' excés d' eau.
Si je me trompe...rectifie moi !
nb: je me pose quand même la question , concernant l' hyperhydratation extracellulaire : n' arriverait- elle qu' à des gens ayant une insuffisance cardiaque et/ou rénale, ou pourrait -elle se voir chez une personne saine mise dans des circonstances de surhydratation...

Voilà
Marie

boire par MariedeLyon (membre) (86.194.22.xxx) le 18/01/06 à 17:46:57

up

boire par Pierrot_75 (membre) (83.112.41.xxx) le 18/01/06 à 21:31:24

Bonsoir

Histoire d'eau sur ce site : http://www.centre-evian.com/

On peut imaginer qu'il est sponsorisé par Evian mais néanmoins il contient pas mal d'infos utiles, surprenantes, .....

A+

boire par MariedeLyon (membre) (86.193.41.xxx) le 19/01/06 à 06:38:24

Bonjour
Oui, Pierrot, j' ai lu ce sujet , très intéressant, on apprend beaucoup !
Marie

boire par supinette (membre) (84.101.57.xxx) le 19/01/06 à 07:56:53

mon beau-frère est préparateur sportif, il préparer une boisson à basse d'eau, sel, sucre et vinaigre... c'est dégueulasse, mais apparemment ça marche bien!

boire par herb@ (invité) (81.255.223.xxx) le 19/01/06 à 10:10:45

@baltha et mariedelyon : ce n'est pas de la biophysique mais de la physiologie. Féru je ne sais pas mais c'est mon métier en tous cas. Je ne veux pas être pédant mais faire partager mes quelques connaissances, comme j'apprécie celles des autres sur ce forum;
Donc c'est très simple, en gros il faut compenser ce que l'on perd, sans excès ni défaut, c'est un principe évident non? je trouve en outre qu'il est plus facile d'adapter des règles que l'on a comprises.
Par ailleurs tu pourrais théoriquement mettre un sujet sain en hyperhydratation extracellulaire en lui perfusant par voie IV et à toute vitesse un serum salé, mais personne ne ferait ça!
Enfin certains sujets sains peuvent faire un oedeme pulmonaire, par exemple en altitude, mais dans ce cas ce n'est pas par hyperhydratation extracellulaire mais par diminution de pression atmosphérique qui entraine une augmentation du gradient de pression avec le secteur vasculaire et donc une fuite de liquide de ce secteur vers les alvéoles pulmonaires.

boire par koto (invité) (83.228.150.xxx) le 19/01/06 à 15:32:23

on m'a conseiller de boire lors de mon marathon à chaque ravitaillements:
2 à 2.5dl. eau
1 morceau de sucre
et dès le 30e km, une pointe de sel en plus.Valable pour ceux qui le court en plus de 4 h.

boire par christian_cvetko (invité) (194.250.98.xxx) le 13/09/11 à 09:49:07

J'ai deux choses à dire après la lecture de ce post très intéressant où j'ai appris des choses :
1)L'hydratation ce n'est pas une question concernant uniquement le jour de la compétition mais aussi et surtout un point important de l'entrainement.
2)Le tapage médiatique sur la diététique tend à nous placer dans le cercle vicieux de la potomanie.

1)Les recommandations sur l'apport de sel dans l'eau pour un effort long tel qu'un marathon sont intéressantes mais ne croyez vous pas que l'entrainement peut aussi être à la longue générateur d'hyponatrémie ?
Les coureurs sérieux vont pour bien préparer un 10km courir jusqu'à 80km par semaine pendant deux mois et pour les marathonien ça peut être une moyenne de 120km pendant 3 mois alors avec des chiffres comme ça on voit bien que les questions des quantités d'eau à boire ainsi que la proportion de sel à ajouter concerne surtout l'entrainement. A mon avis les défaillance le jour de la compétition sont bien souvent la consécration d'une mauvaise hydratation des mois voir des années avant la course.
Des bonnes habitudes à l'entrainement mèneront nécessairement à la participation à une compétition dans de bonnes conditions.

2)Beaucoup d'articles parlent de l'hydratation et de ses conséquences sur les performances avec des règles comme tant de % de déshydratation valent tant de minutes en moins sur le chrono. On lit aussi : n'attendez pas d'avoir soif pour boire car lorsqu'on a soif, la déshydratation est déjà bien installée. On lit aussi que de manger trop de sel est mauvais pour la santé, le sel est à bannir. On parle des différents type d'eau en les classant en eau minérale ou en eau déminéralisée. On entend parler en hydratation de déminéralisation.
Avec ces informations qui inondent (c'est le cas de le dire) tous les articles de diététique on aurait tendance à boire sans limite et ne pas manger de sel et plus on boit et plus on a soif car plus on manque de sel, c'est un cercle vicieux !!
On n'ajoute surtout pas de sel car c'est mauvais pour la santé selon le tapage diététique du moment et on boit de l'eau minérale qui contient de tout sauf le bon dosage de sel dont certains sportifs on réellement besoin.
On est loin de s'imaginer que ce sont des grosses pastilles de sel avec une quantité d'eau modérée qui seront nécessaire pour se réhydrater en cas de tendance à l'hyponatrémie.
La pratique de la course à pied intensive comme beaucoup peuvent la pratiquer peut mener pour certains à l'hyponatrémie sans apport de sel conséquent mais rien ne se dit la dessus et c'est bien dommage car on constate les dégâts à la fin des marathons.

En tant que sportif atteint d'hyponatrémie je lance un coup de gueule contre ce tapage d'informations diététique inappropriés aux sportifs.
Sportifs le sel est bon pour votre santé, vos besoin en sel sont augmentés avec la pratique du sport , l'hydratation est un point cruciale à la pratique du sport.

Sportivement

boire par (invité) (218.102.66.xxx) le 13/09/11 à 11:38:53

Boire de l' eau de source n' abime pas les reins? Au contraire?
Ce qui peut fatiguer les reins, ce sont les eaux minerales tres chargees en mineraux et bues en grandes quantites?

De bonnes affaires à dénicher sur Alltricks et Wiggle tout au long de l'année. J'ai trouvé mon modèle favori à plusieurs reprises avec une remise de 35 à 50%, avec en plus la livraison gratuite et sans souci.

Répondre au message - Retour au forum sur la course à pied

Forum sur la course à pied géré par Serge