Cottereau : quelle part d'AS 21 ou AS 42 dans ses plans ?

Aller tout en bas au dernier message - Répondre au message - Retour au forum sur la course à pied

Cottereau : quelle part d'AS 21 ou AS 42 dans ses plans ? par (invité) (88.165.108.xxx) le 01/10/17 à 15:18:59

Bonjour,

Dans tout les plans de S. Cotterau que j'ai pu consulter, a savoir des plans qui préparent aux courses de fond (semi et marathon), la semaine de travail se décline invariablement avec de l'endurance, de la résistance douce et résistance dure. Tout ces plans sont à la fois proposé pour répondre à un objectif semi ou marathon. Donc quelque soit la distance de compétition envisagée, l'organisation de la semaine ne diffère pas, la durée de chaque séance est définie et ne change pas quelque soit la course envisagée. La seule variable d'ajustement serait donc L'AS21 et L'AS42. A aucun moment il ne fait mention de l'allure AS 21 ou AS 42. Il n'est question que de rdo et rdu. Et pourtant il faut bien la travailler et la mémoriser cette Allure spécifique compétition envisagée.

Mes question sont :

A/ Où placer le travail de ces allures dans les séances de la semaine ???

B/ Dans l'esprit de Cottereau, la résistance douce serait-elle systématiquement de l'allure 21 quand on prépare un semi et de l'allure 42 quand on prépare un marathon ?

Tout ça est vague, car on sait bien que dans la résistance douce, on peut y placer pas mal d'intensité (de 80% à 90%).


Voila un exemple de semaine type 5 séances chez Cottereau pour une prépa semi et marathon :

1- 1h15' dont 5 X 1km résistance dure
2- 1h endurance
3- 45' endurance
4- 1h15' dont 2 x 20' résistance douce
5- 1h45' endurance


Cottereau : quelle part d'AS 21 ou AS 42 dans ses plans ? par (invité) (92.88.234.xxx) le 01/10/17 à 15:32:22

c'est précisé dans le petit tableau qui récapitule les type de scéance, j'ai plus le bouquin sous les yeux par contre. Selon ce que tu prépares 10 ou 21 ou 42 tu vas aller plus ou moins vite sur la scéance de r.du

Je crois pas qu'il y ait de scéance allure spé. a proprement parler, c'est pas trop dans sa philosophie mais par exemple pour moi a la fin du programme semi je faisais mes r. douce a l'allure semi.

Cottereau : quelle part d'AS 21 ou AS 42 dans ses plans ? par (invité) (29.152.17.xxx) le 01/10/17 à 16:15:14

http://www.serge-cottereau.com/livre/presentation/

Page 12.


L’entraînement en résistance douce.

La résistance douce est une forme d’effort un peu plus intense que l’endurance. La fréquence cardiaque doit se trouver entre 80 et 90 % de votre FCM. C’est souvent la forme d’entraînement que les coureurs adoptent naturellement lorsqu’ils n’ont pas appris à bien s’entraîner, lorsqu’ils courent
« d’instinct » comme ils disent.

C’est une forme d’effort utile, nécessaire certes, le problème est que c’est pour beaucoup une forme presque exclusive d’entraînement. De cette façon ils progressent, généralement… plus ou moins, et plus ou moins longuement. Puis, toujours, ils stagnent, bien avant d’avoir atteint leur meilleur potentiel compte tenu du temps consacré à l’entraînement. Enfin, parfois très tôt, ils régressent ou bien ils arrêtent, écoeurés, soit par la fatigue, soit par la stagnation.

La eésistance douce est une forme d’entraînement très efficace, à condition de ne pas trop en faire. Ne pas en faire du tout limite votre progression, en faire comme il convient ( pas trop ) est très profitable, en faire trop est décevant, ne faire que cela fait régresser.

La résistance douce a de nombreux synonymes : endurance active, courir au seuil, allure marathon… Le jargon est riche, trop riche, comment le jogger pourrait-il s’y retrouver ?

Lorsqu’on fait une séance avec de la résistance douce, toute la séance ne doit pas être réalisée ainsi. De toute façon, toute séance doit commencer par un minimum de 15 minutes en endurance et se terminer par 10 minutes en endurance.

Imaginons une séance d’une durée totale de 50’. Déduction faite des 25 minutes minimum d’endurance ( 15’ au début + 10’ à la fin ), il ne restera que 25’ vers le milieu de la séance. On ne les réalisera pas forcément d’une seule traite en résistance douce ( cela dépend du niveau du joggueur et de sa période de préparation ), mais plutôt sous forme de deux fois 10 minutes en résistance douce, entrecoupés d’environ 5 minutes en trottinant très lentement afin de faire ralentir la fréquence cardiaque en dessous de 80 % ( plutôt aux environs de 70 % ) de sa FCM.


Si l’on exagère la part de résistance douce dans l’entraînement, il est alors habituel de constater des résultats bien moins bons que ce que l’on avait espéré.

Habituellement, il vaut mieux ne pas faire de résistance douce deux jours de suite. Si l’on s’entraîne le lendemain d’une séance où on a fait de la résistance douce l’on fera de l’endurance.

La résistance douce ne doit pas dépasser un cinquième de la durée hebdomadaire d’entraînement.

En maintenant votre allure régulière votre fréquence cardiaque sera, par exemple ( ce n’est qu’un exemple qu’il ne faut pas rigoureusement ni trop minutieusement respecter ), aux environs de 80 % au bout de deux minutes, de 85 % au bout de six minutes, entre 87 et 90 % dans les deux dernières minutes.

Cottereau : quelle part d'AS 21 ou AS 42 dans ses plans ? par (invité) (88.165.108.xxx) le 01/10/17 à 16:26:33

merci d'avoir pris la peine d'écrire tout ça. J'ai déjà lu ces pages du livre. Mais cela ne répond en rien à ma question initiale.

Quelle part d'AS21, quelle part d'AS42 dans une prépa semi ou marathon chez Cottereau? Tout est résistance douce.

Je ne parle pas de la rdu qui sera indifféremment la même que l'on prépare un semi ou un marathon.

Cottereau : quelle part d'AS 21 ou AS 42 dans ses plans ? par (invité) (90.47.175.xxx) le 01/10/17 à 17:29:03

" Je ne parle pas de la rdu qui sera indifféremment la même que l'on prépare un semi ou un marathon. "


T'as lu le livre, mais de travers...

Cottereau : quelle part d'AS 21 ou AS 42 dans ses plans ? par (invité) (84.154.177.xxx) le 01/10/17 à 19:32:03

Si tu prépares un marathon 2/3 sous les 85%fcm et 1/3 au dessus et si tu prépares un semi l'inverse

Cottereau ne raisonne pas en allure spécifique...

Cottereau : quelle part d'AS 21 ou AS 42 dans ses plans ? par Mozart (invité) (78.216.219.xxx) le 01/10/17 à 20:04:08

@(invité) (84.154.177.xxx).
pour un semi si je te comprends bien.
2/3 de l'entrainement hebdomadaire doit se situer au dessus de 85% de la fcm?
Tu t'es pas planté?

Cottereau : quelle part d'AS 21 ou AS 42 dans ses plans ? par Serge92 (membre) (86.249.43.xxx) le 01/10/17 à 20:07:06

Affff le loup n'est pas partout !

Cottereau : quelle part d'AS 21 ou AS 42 dans ses plans ? par (invité) (84.154.177.xxx) le 01/10/17 à 20:51:07

Je parle de la résistance douce, toujours 80% d endurance fondamentale evidemment

Cottereau : quelle part d'AS 21 ou AS 42 dans ses plans ? par (invité) (46.175.141.xxx) le 02/10/17 à 13:37:33

http://www.serge-cottereau.com/livre/presentation/

Page 9.


L’endurance.

L’endurance correspond à un effort très modéré. Plus précisement c’est un effort au cours duquel la fréquence cardiaque se situe entre 60 et 80 % de la fréquence cardiaque maximum (FCM ), mais plutôt entre 65 et 75 % de la majeure partie de cette forme d’entraînement. C’est à dire que vous serez aux environs de 60 % dans les premières minutes de l’entraînement, ou bien dans certaines portions de descente, ou même pendant presque tout votre entraînement lorsque vous vous sentez fatigué. De temps en temps, selon l’envie ou bien dans certaines portions de côtes, vous pourrez vous rapprocher des 80 %.

L’endurance doit représenter au moins les trois quarts de la durée hebdomadaire d’entraînement. Cet entraînement très lent, vraiment très peu intense, est la base de l’entraînement quel que soit votre objectif : la santé, ou les progrès et la performance. Certes, l’on ne doit pas faire que cela si l’on a un but compértitif, mais si l’on n’en a pas fait, beaucoup et majoritairement, l’on n’atteindra jamais son meilleur potentiel.

Cottereau : quelle part d'AS 21 ou AS 42 dans ses plans ? par (invité) (217.108.137.xxx) le 02/10/17 à 15:09:55

60% ? perso je descend jamais sous 70% (140 bpm) a part vraiment au tout début mais ça dure 1 min.

Cottereau : quelle part d'AS 21 ou AS 42 dans ses plans ? par (invité) (185.24.185.xxx) le 02/10/17 à 15:25:00

Tu m'étonnes...60% FCM c'est de la marche active, alias le trail.

Cottereau : quelle part d'AS 21 ou AS 42 dans ses plans ? par Mozart (invité) (92.175.126.xxx) le 02/10/17 à 15:41:26

Faites attention.
Il y a trail et ultra trail...
Effectivement sur l'ultra on marche beaucoup.
Sur des trails de 20km on peut courir tout le temps...et çà à 85% de la fcm

Cottereau : quelle part d'AS 21 ou AS 42 dans ses plans ? par (invité) (90.23.224.xxx) le 02/10/17 à 16:17:03

pour l'entrainement marathon, c'est 70% du temps en endurance, 20% allure marathon, 10% allure semi !

Cottereau : quelle part d'AS 21 ou AS 42 dans ses plans ? par (invité) (88.165.108.xxx) le 02/10/17 à 23:28:30

46 175
merci pour ta contribution mais tu n'as pas précisément enrichi le post par rapport à la question posée, en recopiant ce passage du livre ;)

En somme je crois que Cottereau c'est un type vraiment bien et il a fait tellement pour la compréhension de la cap, donc je dirais respect pour le Monsieur ! Mais...

Mais vous m’enlèverez pas de l'idée que côté entraînement c'est pas la précision Suisse. Ses plans sont "d'un a peu près" déconcertant. Il y a cette fameuse endurance dont il faut abuser généreusement, et cette résistance douce indispensable pour progresser, vaste panel d'allures et d'intensités que chacun accommodera à sa sauce, un peu au doigt mouillé. Les plus expérimentés pourront toujours bricoler un truc pas trop déconnant, pour les plus novices je trouve que ça bat la breloque ses méthodes d'entraînements.

Par exemple pour les plans marathon, que tu fasses 5 heures en 4 séances/semaine ou 7 heures en 6 séances... ils te conduiraient tous à courir en 3 heures. Ok ! bon ben autant faire en 5 heures alors et le reste du temps je récupère des forces. Les mêmes plans sont aussi adaptés pour le semi. Je rêve, tu dois te taper un plan marathon pour le 21 ??? Ou alors vu autrement si tu optimises a mort pour le semi, t'es trop léger pour 42. Non ?

Je ne veux pas être méchant envers Cottereau, que j'aurais volontairement tendance à apprécier et je trouve que ses écrits sont une source de réflexions enrichissantes. Je suis juste critique envers ses recettes d'entrainement bien trop floues. Il nous laisse un peu patauger dans sa tambouille magique :)

Cottereau : quelle part d'AS 21 ou AS 42 dans ses plans ? par (invité) (90.43.114.xxx) le 03/10/17 à 07:15:16

je suis assez d'accord avec ta critique.
perso j'aurais préféré le style scientifique, méthodique pour ce genre de bouquin, meme si au final je pense que j'ai pigé sa méthode.
pour les purs debutants je pense que c'est un peu deroutant car pas hyper precis.

Répondre au message - Retour au forum sur la course à pied

Forum sur la course à pied géré par Serge